Les Studios de la Victorine, histoire d'un temple du 7ème art

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 12/05/2010 à 10H10
Les Studios de la Victorine, histoire d'un temple du 7ème art

Les Studios de la Victorine, histoire d'un temple du 7ème art

© Culturebox

Alors qu'on célèbre le cinéma à Cannes, c'est l'occasion de redécouvrir un lieu qui fut considéré comme le Hollywood français : les Studios de la Victorine à Nice. Créés en 1919, ils connurent un destin mouvementé et glorieux. Aujourd'hui, les actuels propriétaires veulent lui redonner toute sa place dans l'univers du 7ème art.

https://videos.francetv.fr/video/NI_112855@Culture

Les Studios de la Victorine connurent plusieurs périodes fastueuses. La première, ce fut après la défaite de 1940. De nombreux cinéastes et comédiens se replièrent ici pour réaliser leur film jusqu'en 1943, date à laquelle Nice fut occupée par les allemands. Ce fut le cas de Marcel Carné (Les Visiteurs du soir en 1942 et Les Enfants du Paradis en 1943) ou de Jean Delannoy (L'Eternel retour en 1943). Toute la période de l'après-guerre jusqu'aux années 70 sera prolifique. En 1972, François Truffaut rendra même un vibrant hommage au cinéma et aux studios de la Victorine en réalisant La nuit américaine. Ensuite, ce sera une longue succession de hauts et de bas avec même une fermeture des studios de 1982 à 1983.
En 1999, la société Euro Média Télévsion a pris le contrôle des studios mais avec l'obligation de changer le nom. "La Victorine " étant une marque déposée, les lieux seront baptisés Studios Riviera. Il y  aurait de quoi faire un film de toute cette épopée cinématographique...


-> Voir aussi sur Culturebox
Hommage à Gérard Philippe à Ramatuelle
Le Piémont, l'autre pays du cinéma