"Les mondes de Ralph", le dernier "conte virtuel" de Disney

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 01/12/2012 à 12H16
Ralph, un méchant qui ne s'assume plus.

Ralph, un méchant qui ne s'assume plus.

© Disney

C'est devenu une tradition pour les fêtes de fin d'année, les studios Disney sortent un film. Cette année, dans le rôle du Père Noël : Ralph, un personnage de jeux vidéo un peu balourd qui aimerait devenir un véritable héros. Pour cela, il va passer de jeu en jeu en quête d'exploits qui feraient de lui - méchant de seconde zone - un personnage auquel les enfants aimeraient s'identifier. "Les mondes de Ralph" (1h41) en 3D à partir du 5 décembre 2012.

https://videos.francetv.fr/video/NI_134575@Culture

 

C'est sans doute un signe de notre temps : le dernier héros de Disney est un personnage de jeux vidéo. Exit les princesses et les petits animaux, désormais ce qui plait aux enfants, ce sont ces personnages plus vrais que nature qui peuplent leurs écrans et leurs consoles. Alors certes, le héros Ralph est une brute au grand coeur terriblement attachant bien loin des personnages parfois impitoyables des jeux d'arcade - nous sommes dans l'univers Disney tout de même ! Mais les contes d'autrefois font progressivement place à un autre univers, un monde virtuel où la Belle au Bois dormant a été remplacée par Zelda et où le prince charmant est un petit plombier moustachu. Ca fait peut-être un peu moins rêver, mais ça fait rire.

Des héros très humains

C'était l'objectif principal du réalisateur Rich Moore à qui l'on doit notamment plusieurs épisodes des Simpsons et de Futurama : rendre plus humain l'univers parfois un peu hermétique des jeux vidéos. Les deux personnages principaux Ralph (doublé dans la version française par François-Xavier Demaison) et Vanellope von Schweetz sont des marginaux. Lui est un méchant brise-tout qui ne s'assume plus, elle, une erreur de programmation mise à l'écart par les autres protagonistes du jeu de course automobile dans lequel elle évolue. 

Une recette qui fonctionne

Ensemble, ils vont tenter de prouver qu'on est libre de changer, de devenir quelqu'un d'autre. Au fil des mondes virtuels qui vous rappelleront forcément des jeux auxquels vous avez joué (ou jouez encore, avouez !) Ralph et Vanellope vont rencontrer différents personnages dont le redoutable Sergent Calhoun, sorte de Ripley dans Alien, incarnée dans la version américaine par l'irresistible Jane Lynch plus connue pour son rôle de coach psychopathe dans la série "Glee".

Des personnages drôles et émouvants. Une morale constructive. Des dessins irréprochables. La "recette Disney" va sans doute à nouveau faire merveille.