Les débuts d'acteur d'Eric Dupond-Moretti, le ténor du barreau

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/08/2013 à 12H01, publié le 28/08/2013 à 11H44
Court-Métrage "Vos violences" © France 3 Culturebox

Cet été, le célèbre avocat a tourné dans un court métrage d’Antoine Raimbault "Vos Violences". Le film raconte les tourments d’un avocat tenté de venger sa fille, en contradiction avec ses valeurs.

https://videos.francetv.fr/video/NI_137995@Culture

Il est l’un des meilleurs pénalistes français. Il l’avoue, un Palais de Justice est un théâtre costumé où la comédie est ritualisée. Ce ténor du barreau à la voix puissante et au charisme indéniable n’a pas eu de mal à se laisser convaincre pour jouer son propre rôle. Un avocat agressé avec sa fille, se retrouve pour la première fois au cœur d’une procédure judiciaire en tant que victime. Une suspecte est identifiée, mais elle crie son innocence, s’engage alors un combat intérieur entre la douleur d’un père et l’avocat cramponné à ses valeurs.
C’est le pire scénario pour un avocat, le plus terrifiant dans la vraie vie. L'homme va-t-il céder à son intime conviction troublée par l'émotion ? 
extrait caricature "vos violences" © France 3 Culturebox
Le réalisateur résume son objectif  "offrir au téléspectateur un espace de réflexion sur ces questions judiciaires, le droit des victimes face à  la présomption d’innocence trop souvent oubliée". "Un dilemne cornélien, qu'aucun avocat ne voudrait vivre", conclut Eric Dupond-Moretti.
Antoine Raimbault

Antoine Raimbault

© France 3 Culturebox

Antoine Raimbault a rencontré l’avocat lillois à Albi, lors du procès de Jacques Viguier, ce professeur d’université deux fois acquitté du meurtre de son épouse. Depuis une relation d’amitié s’est nouée entre le jeune réalisateur et le ténor du barreau. C’est pour lui qu’il a écrit ce court-métrage :"C’est un acteur né, il a un capital de départ que peu de gens ont".  

Eric Dupont-Moretti

Eric Dupont-Moretti

© France 3 Culturebox

Eric Dupond-Moretti a les yeux qui brillent lorsqu’il évoque cette expérience "c'est vrai qu’aux Assises, on se saisit de l’émotion de la vie du client. Mais ici, c’est mille fois plus intense. La scène d’après l’agression, où je trouve ma gamine, on l’a faite dix fois. Dix fois, j’ai terminé en larmes". Pas question pour autant d’envisager une carrière au cinéma, l’homme de loi a trop de passion pour son métier pour envisager de le quitter. 

titre du court-métrage © France 3 Culturebox

Le tournage de "Vos violences" a eu lieu cet été dans la région parisienne, le film est en cours de montage, il sera sur les écrans en 2014. Mais le projet n’a pas trouvé les financements traditionnels, ni celui des régions ni celui du CNC. Une souscription a été lancée sur internet, déjà 10 000 euros ont été réunis, le budget est presque bouclé.