Le film sur la traque de Ben Laden fait polémique

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/01/2013 à 17H02, publié le 20/12/2012 à 11H17
Jessica Chaslain dans "Zero Dark Thirty" de Kathryn Bigelow

Jessica Chaslain dans "Zero Dark Thirty" de Kathryn Bigelow

© Universal Pictures International France

Trois ténors du Sénat américain, dont l'ancien candidat républicain à la Maison blanche John McCain, ont critiqué mercredi soir, 16 janvier, le dernier film de la cinéaste Kathryn Bigelow, lui reprochant d'affirmer que la torture avait joué un rôle décisif dans la traque et la mort d'Oussama Ben Laden en mai 2011.

https://videos.francetv.fr/video/NI_143275@Culture

Dans une lettre au PDG de Sony Pictures, Lynton Michael, les sénateurs démocrates Diane Feinstein et Carl Levin, ainsi que le républicain John McCain, se déclarent en total désaccord avec "Zero Dark Thirty", le nouveau film de la réalisatrice, déjà cité par la critique comme possible Oscar.

"Le film montre de façon très imagée des agents de la CIA en train de torturer à plusieurs reprises des détenus, qui finissent par fournir des informations décisives" permettant de retrouver la cache du chef d'Al-Qaïda, écrivent-ils. Carl Levin est président de la commission sénatoriale des forces armées, dont John McCain est également membre, tandis que Diane Feinstein est présidente de la Commission spéciale du Sénat sur le renseignement.
"Nous avons examiné les dossiers de la CIA et constatons que ce n'est pas exact. "Zero Dark Thirty" est factuellement inexact, et nous croyons que vous avez l'obligation d'affirmer que le rôle de la torture dans la traque n'est pas fondé sur des faits, mais relève plutôt de la fiction narrative du film", ajoutent-ils.
Zero Dark Thirty - Bande annonce VOST
Interrogé par l'AFP, un porte-parole de Sony Pictures a renvoyé sur une déclaration de la semaine dernière de Kathryn Bigelow et de Mark Boal, scénariste du film "Démineurs" (également signé de la réalisatrice, Oscar du meilleur film 2008) : "Il s'agissait d'une opération de renseignement de 10 ans, portée à l'écran dans un film de deux heures et demie (...) Nous avons représenté différentes pratiques controversées et des méthodes de renseignement qui ont été utilisées dans la recherche de Ben Laden", selon cette déclaration. "Le film montre bien qu'aucune méthode n'a forcément été décisive dans cette chasse à l'homme", d'après le texte.

Les New-Yorkais divisés sur la torture
Interrogés à la sortie de la première du film à New York par le correspondant du "Parisien", les spectateurs se sont révélés plutôt enthousiastes sur le film. "Un film époustouflant", se réjouit un homme de 51 ans, alors qu'un autre de 60 ans a trouvé l'actrice Jessica Chastain "formidable", rapportait le quotidien jeudi.

Ils s'opposent toutefois sur le sujet qui fache : l'utilisation de la torture. "Ca s'est toujours fait", dit le second, le premier rétorquant : "C'est horrible, ça va à l'encontre de la Convention de Genève (...) Notre nation sert de modèle au reste du monde, on n'a pas le droit de faire ça."

Un spectateur de 31 ans estime, lui, que "la fin justifie les moyens". Un autre de 64 ans voit dans la technique de torture dite de "waterboarding", à la limite de la noyade, "une forme de torture non brutale". "Ce n'est pas comme s'ils coupaient les doigts de pied des prisonniers", ajoute-t-il.

Cette polémique ne va pas sans rappeler la série "24 Heures Chrono", dans laquelle le héros emblématique, Jack Bauer, usait régulièrement de la torture... et obtenait le plus souvent les informations souhaitées...

"Zero Dark Thirty" est sorti dans trois salles à New York, avant une distribution nationale le 11 janvier 2013. Le film arrive en France le 23 janvier.