Le cinéma britannique remercie la reine Elizabeth

Par @Culturebox
Publié le 05/04/2013 à 09H08
La reine Elizabeth II reçoit un Bafta d'honneur des mains de Kenneth Branagh (4 avril 2013)

La reine Elizabeth II reçoit un Bafta d'honneur des mains de Kenneth Branagh (4 avril 2013)

© Steve Parsons / Pool / AFP

Le milieu du cinéma a récompensé jeudi soir la reine Elizabeth II pour son soutien au septième art et son interprétation surprise de la "James Bond girl la plus mémorable" lors des JO de Londres l’été dernier.

L’acteur-réalisateur Kenneth Branagh à la souveraine âgée de 86 ans un Bafta (récompense du cinéma britannique) d’honneur lors d’une cérémonie au château de Windsor. La reine et son mari, le duc d'Edimbourg y recevaient quelque 300 acteurs, réalisateurs,  scénaristes, décorateurs et producteurs au château de Windsor pour célébrer les succès de l'industrie du cinéma britannique.
 
"La reine est la marraine" de nombreuses organisations de défense du cinéma et "plus récemment elle a été la vedette des jeux Olympiques de Londres en jouant la James Bond girl la plus mémorable", a déclaré le président des Bafta,  John Willis, sous les rires des quelque 300 invités, acteurs, réalisateurs, scénaristes, décorateurs et producteurs.
 
Elizabeth II actrice pour les JO
Elizabeth  II avait créé la surprise en "faisant l'actrice" pour la première fois, aux côtés de Daniel Craig alias James Bond, dans un petit film projeté  pendant la cérémonie d'ouverture des JO de Londres, le 27 juillet 2012.
 
Dans ce court-métrage, elle lançait une seule réplique: "Good evening Mr Bond", quand l'agent au service secret de Sa Majesté se présentait pour l'escorter en hélicoptère jusqu'à la cérémonie d'ouverture. Une reine fictive avait ensuite sauté au-dessus du parc olympique, avec un parachute aux couleurs de l'Union Jack.
 
Parmi les invités à la cérémonie jeudi, figuraient l'acteur Christopher Lee, le scénariste de la sérié télévisée "Downtown Abbey" Julian Fellowes ou Barbara Broccoli, la productrice du dernier James Bond, "Skyfall" (2012), qui est devenu le plus gros succès cinématographique au Royaume-Uni en terme de recettes, et a rapporté plus d'un milliard de dollars au box-office mondial.
 
Le duc d'Edimbourg dans un cour-métrage de Carol Reed

Au programme de la soirée, la projection d’une curiosité, un court-métrage en noir et blanc tourné par Carol Reed dans les années 1950, dans lequel apparaît le mari de la reine, le duc d’Edimbourg. Dans ce film visant à promouvoir une organisation de défense des terrains de jeux, le réalisateur du "Troisième homme" (1949) met en scène un groupe de garçons à la recherche d’un terrain de jeux qui approche le duc, alors président de la fondation.
 
Les invités réunis jeudi à Windsor, une résidence de la reine dans la banlieue ouest de Londres, ont aussi pu découvrir une exposition réunissant les oeuvres d'art de la famille royale britannique. Y sont présentés des passages du journal intime de la reine Victoria, datant de 1896, dans lesquels elle commente les débuts de la cinématographie et la caméra qui appartenait à son  père George VI.