Le cinéaste Oleg Sentsov emprisonné en Russie : mobilisation en France

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Publié le 20/11/2017 à 14H07
Oleg Sentsov à l'écoute du verdict de son procès au tribunal Rostov-on-Don, en Russie (25 août 2015)

Oleg Sentsov à l'écoute du verdict de son procès au tribunal Rostov-on-Don, en Russie (25 août 2015)

© AP / Sipa

Des cinéastes et autres personnalités françaises ont réclamé lundi la libération du réalisateur ukrainien Oleg Sentsov, qui purge en Russie une peine de vingt ans de prison pour "terrorisme" après avoir été arrêté en Crimée peu après son annexion.

Des réalisateurs, parmi lesquels Michel Hazanavicius, Arnaud Desplechin, Tonie Marshall et Bertrand Tavernier, mais aussi des écrivains, philosophes et autres journalistes ont signé une pétition publiée lundi dans le quotidien Libération appelant à libérer "d'urgence" Oleg Sentsov.

"Son état de santé se dégrade"

"Nous venons seulement d'apprendre que son état de santé se dégrade, il faut agir vite", plaident les signataires, qui soulignent que "le cinéma mondial, jusqu'en Russie, appelle à la libération de cet homme injustement condamné".

Soirée de soutien ce lundi à Paris, au théâtre de l'Odéon

En outre, une soirée de soutien au cinéaste a lieu ce lundi au Théâtre de l'Odéon, à Paris. Opposés à l'annexion de la Crimée par la Russie, Oleg Sentsov et le militant écologiste ukrainien Alexandre Koltchenko ont été condamnés en août pour "terrorisme" et "trafic d'armes".

Arrêté en mai 2014 à son domicile de Crimée, Oleg Sentsov, 41 ans, a été accusé d'avoir coordonné les activités d'un groupe ultranationaliste ukrainien qui prévoyait d'attaquer les organisations prorusses et les infrastructures de la péninsule. Il a été condamné à vingt ans de prison, et Alexandre Koltchenko à dix ans de réclusion. Leur procès, qualifié de "stalinien" par l'ONG Amnesty International, a également été dénoncé par Kiev, l'Union européenne et les États-Unis.