La Chine prend la 2e place au box office mondial

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/01/2013 à 15H05, publié le 09/01/2013 à 14H49
Une femme attend à l'entrée d'un cinéma de Pékin, novembre 2011.

Une femme attend à l'entrée d'un cinéma de Pékin, novembre 2011.

© Peter Parks / AFP

L'explosion du box office en Chine s'est confirmée en 2012, avec une hausse de plus de 30% des ventes de billets d'accès aux salles obscures, a rapporté mercredi l'agence Chine nouvelle. Et les films importés, pourtant restreints sur le territoire, s'imposent.

Avec des recettes d'entrée au cinéma atteignant 17 milliards de yuans (2  milliards d'euros), la Chine prend la deuxième place mondiale derrière les  Etats-Unis, a précisé l'agence officielle.

Pour la première fois en dix ans, ce sont les films importés qui ont représenté la majeure partie (51,5%) des recettes, même si la Chine protège son  industrie cinématographique en limitant de façon draconienne le nombre de films étrangers distribués sur son territoire.
Le Septième art est en pleine effervescence en Chine, offrant les  perspectives les plus prometteuses du monde. L'essor du nombre des salles  obscures est soutenu par la croissance rapide de la classe moyenne, qui aime sortir le week-end dans les multiplex des nouveaux centres commerciaux.

En 2012, seuls 34 films étrangers ont été admis en Chine sous le régime recherché du partage des recettes. La majorité sont des superproductions  d'Hollywood.

Brad Pitt fait un tabac sur le twitter chinois
Ce dynamisme attire les acteurs étrangers. Ainsi, Brad Pitt a emballé lundi le site de microbloging chinois Sina Weibo, en tweetant pour la première fois.   "J'arrive", annonçait ce tweet enigmatique en chinois qui a été reposté des dizaines de milliers de fois. Le soir même, le compte certifié de l'acteur était suivi par 160.000 personnes.

L'acteur américain est persona non grata en Chine depuis qu'il a joué dans "Sept ans au Tibet" de Jean-Jacques Annaud, qui raconte l'histoire d'un alpiniste autrichien devenu l'ami du 14e Dalaï Lama avant l'invasion du Tibet par la Chine en 1950. Il n'est toujours pas clair toutefois si par ce "j'arrive" Brad Pitt annonçait un prochain voyage en Chine ou simplement son ouverture de compte sur Sina Weibo.