Israël fait les yeux doux à Woody Allen

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 17/07/2012 à 19H52
Woody Allen, en juin 2012.

Woody Allen, en juin 2012.

© Eric Feferberg/AFP

Jérusalem sera-t-il la toile de fond du prochain film de Woody Allen ? Après "Manhattan", "Midnight in Paris", "Vicky Cristina Barcelona" et "To Rome With Love", les responsables israéliens en rêvent et ne s'en cachent pas : le président israélien Shimon Peres et le maire de Jérusalem Nir Barkat sont prêts à dérouler le tapis rouge au cinéaste américain.

"Quand le président Shimon Peres a rencontré Woody Allen à New York en mars cette année, la question a été abordée et il a encouragé Woody Allen à venir faire un film ici", assure un responsable de son bureau, sous couvert de l'anonymat.

Le porte-parole de M. Barkat, Barak Cohen, a expliqué de son côté que le maire s'était entretenu à Manhattan avec Woody Allen et l'actrice Diane Keaton, qui fut un temps sa muse.

"Le maire a rencontré Woody Allen il y a quelques mois dans un restaurant de Manhattan avec Diane Keaton", a-t-il dit. "Il l'a invité à venir en Israël, mais a aussi dit à Woody que nous adorerions qu'il envisage la possibilité de filmer à Jérusalem et que nous ferions tout pour faciliter sa venue".

M. Cohen a souligné que cette démarche s'inscrivait dans une initiative plus large visant à convaincre les réalisateurs et les producteurs de venir tourner dans la Ville sainte.

Il a reconnu que le fonds cinématographique de Jérusalem, qui accorde jusqu'à 400.000 dollars pour des films tournés dans la Ville sainte, était loin des budgets de Woody Allen.

Mais il a estimé que les avantages fiscaux, la disponibilité des équipements et l'infrastructure pourraient néanmoins séduire le réalisateur américain.

"Le message que nous avons reçu est très clairement que (l'idée) est à l'étude", a-t-il dit. "Avant la fin de l'année, nous serons de retour (aux Etats-Unis) et nous espérons nous asseoir (avec lui) et essayer de faire avancer le processus".