Jean-Christophe Rufin, auteur du "Collier rouge" : "Tant qu’on se bat comme un chien, il n’y a pas de solution."

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/03/2018 à 16H55, publié le 15/03/2018 à 16H50
Jean-Christophe Ruffin et François Cluzet invités du 20 Heures de France 2

Jean-Christophe Ruffin et François Cluzet invités du 20 Heures de France 2

© France 2 / Culturebox

Le comédien François Cluzet et l’écrivain Jean-Christophe Rufin étaient ce mercredi 14 mars sur le plateau du 20 heures de France 2. Le premier joue dans un film inspiré du roman du second, "Le collier rouge" : un film de Jean Becker sur l’absurdité de la guerre, qui sortira en salles le 28 mars prochain.

1919 : un héros de guerre (Nicolas Duvauchelle) est retenu prisonnier au fond d’une caserne. Devant la porte, son chien aboie jour et nuit. Le juge militaire chargé de l’affaire (François Cluzet), un militaire de carrière aux convictions profondément ancrées, va finir par vaciller.

Quatre ans après sa publication chez Gallimard, le roman de Jean-Christophe Rufin "Le collier rouge" est adapté au cinéma par Jean Becker. Le réalisateur, qui a eu un vrai coup de cœur pour cette histoire, a choisi François Cluzet pour incarner le rôle du juge militaire. 35 ans après "L’été meurtrier", le comédien est ravi de ces retrouvailles. "Ce que j’aime chez Jean Becker", confie le comédien, "c’est qu’il réalise le film qu’il a dans la tête". Un film auquel Jean-Christophe Rufin a activement participé puisqu’il en a co-écrit les dialogues. Une façon pour lui  de poursuivre l’aventure débutée il y a plusieurs années.

Une histoire inspirée d'un fait réel

L’histoire du "Collier rouge" lui a été inspirée par un fait authentique que lui avait raconté l’un de ses amis, photographe de presse. "J’avais depuis longtemps envie d’écrire sur la guerre de 14 et ce petit incident me permettait de mettre en scène toutes les contradictions de chacun". Le chien, élément important de l’histoire, symbolise à la fois la part d’humanité et la part animale des hommes en temps de guerre. "Tant qu'on se bat comme un chien, il n’y a pas de solution. Les guerres ne se sont arrêtées en Europe que lorsqu'on a été capables de se mettre à la place de celui d'en face et de comprendre que l'ennemi est aussi un frère." Une jolie leçon d’Histoire à découvrir sur les écrans le 28 mars. 

"Le collier rouge" de Jean Becker 

D'après le roman de Jean-Christophe Rufin. Avec François Cluzet, Nicolas Duvauchelle, Sophie Verbeeck...
Dans une petite ville, écrasée par la chaleur de l’été, en 1919, un héros de la guerre est retenu prisonnier au fond d’une caserne déserte. Devant la porte, son chien tout cabossé aboie jour et nuit. Non loin de là, dans la campagne, une jeune femme usée par le travail de la terre, trop instruite cependant pour être une simple paysanne, attend et espère. Le juge qui arrive pour démêler cette affaire est un aristocrate dont la guerre a fait vaciller les principes. Trois personnages et, au milieu d’eux, un chien, qui détient la clef du drame…
Sortie le 28 mars 2018.