Festival Lumière : hommage à Ted Kotcheff, le réalisateur de "Rambo" mais pas seulement...

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/10/2014 à 18H26, publié le 14/10/2014 à 17H07
Ted Kotcheff a réalisé "Rambo" mais bien d'autres films dont certains sont projetés au Fetsival Lumière où le cinéaste donnera également une master classe

Ted Kotcheff a réalisé "Rambo" mais bien d'autres films dont certains sont projetés au Fetsival Lumière où le cinéaste donnera également une master classe

© France 3 Culturebox

A Lyon, le Festival Lumière célèbre la mémoire du cinéma en projetant des grands classiques mais aussi des œuvres rares. L’édition 2014 met ainsi à l’honneur les films de Ted Kotcheff. Ce cinéaste canadien a réalisé un des plus gros succès du box-office, "Rambo" avec Sylvester Stallone. Le film est projeté à Lyon mais d'autres longs-métrages de ce réalisateur peu connu méritent aussi le détour.

C’est aussi cela la magie du Festival Lumière : braquer à nouveau les projecteurs sur des films ou des cinéastes que l’on avait un peu oubliés. Vous allez me dire : personne n'a oublié "Rambo" ! Adapté d’un roman de David Morrell, « Rambo » (dont le titre original est "First Blood") est sorti en 1982 avec Sylvester Stallone dans le rôle du vétéran de la guerre du Vietnam.

En France, le film a enregistré plus de 3 millions d’entrées (le second volet de la saga Rambo qui compte quatre opus a fait mieux, plus de 5 millions de spectateurs). Ce n'est pas le film qui a été oublié, mais son réalisateur ! "Rambo"
 a éclipsé son nom et le reste de sa filmographie. Le festival Lumière lui rend justice en projetant un de ses meilleurs films "Reveil dans la terreur" (Wake in fright), un moment d'autant plus exceptionnel que le film a été perdu pendant plusieurs années.

Entretien avec Ted Kotcheff signé J. Sauvadon / L. Crozat / F. Gramond

https://videos.francetv.fr/video/NI_152625@Culture

Avant "Rambo", le canadien Ted Kotcheff avait déjà signé plusieurs longs-métrages. En 1971, son film "Réveil dans la terreur" est sélectionné au Festival de Cannes et connaît à sa sortie en salles, un vrai succès auprès du public. Par contre il est boudé en Australie. Le cinéaste racontait comment un jeune instituteur se retrouvait bloqué dans une ville paumée d’Australie, vivant une véritable descente aux enfers.

Resté à l’affiche durant 9 mois en France, le film a ensuite disparu de la circulation, au sens propre, pendant 25 ans. C’est finalement après des années de recherches que le monteur du film a fini par retrouver les négatifs et les bandes-sons à Pittsburgh, une semaine avant que le film ne parte à la destruction. Le film a été diffusé le 13 octobre au festival Lumière en présence du réalisateur.
Il a ensuite tourné "L’apprentissage de Duddy Kravitz" qui a remporté de nombreux prix et plusieurs longs-métrages : "Touche pas à mon gazon" (1977) avec George Segal et Jane Fonda puis "La grande cuisine" (1978). Il écrit puis réalise un film sur le football américain : "North Dallas forty" (1979) avec Nick Nolte.
Puis, en 1982, c’est le raz-de-marée  "Rambo" un des films où il a dit-il «le mieux réussi à satisfaire toutes ses intentions ».
En 1995, un autre de ses films, "Joshua then and now",  a offert au Canada une nomination au festival de Cannes. Son dernier long-métrage remonte à 1995, "Shooter" avec Dolph Lungren. TedKotcheff a ensuite beaucoup travaillé pour la télévision.

Le réalisateur canadien a désormais sa plaque sur le Mur des Cinéastes de l'institut Lumière. Retourvez les dates des projections de ses films sur le site du Festival Lumière. Une master class en sa présence est prévue le jeudi 15 octobre à 15h15 (entrée libre)