Festival de Cannes : l'édition annulée de 1939 aura lieu à... Orléans en 2019

Mis à jour le 23/11/2018 à 19H45, publié le 23/11/2018 à 19H33
"Le magicien d'Oz" de Victor Fleming devait être présenté à Cannes en 1939.

"Le magicien d'Oz" de Victor Fleming devait être présenté à Cannes en 1939.

© METRO-GOLDWYN-MAYER PICTURES / COLLECTION CHRISTOPHEL

Cannes 1939 : la première édition du festival qui n'aura jamais lieu, pour cause de Seconde Guerre mondiale. Pourtant, tout était prêt et c'est Jean Zay, alors ministre des Beaux-Arts, qui avait lancé le projet. C'est donc dans sa ville, Orléans, que le remake de cette édition maudite va être proposé, en novembre 2019. Avec la sélection de l'époque, et un jury qui départagera les films.

Louis Lumière avait accepté d'être le président de cette première édition, la sélection avait été annoncée, la fête devait être belle. Jean Zay, alors ministre de l'éducation et des Beaux-Arts, avait initié le projet pour contrer la puissante Mostra de Venise, où les régimes fascistes et nazis diffusaient leurs propagandes.

Vivre enfin Cannes 1939

L'idée est née, en 2015, après l'entrée au Panthéon Jean Zay aux côtés d'autres résistants, de faire revivre cette édition maudite dans sa ville d'origine, Orléans. La fête est programmée du 12 au 17 novembre 2019

Reportage : France 3 Centre-Val de Loire : P. Bouchenot / A. Rigodanzo / F. Marche

Du 1er au 20 septembre, grâce au Festival international du cinéma, Cannes sera la capitale de cet art jeune et magnifique, qui fut si longtemps muet, et auquel ne manque aujourd’hui aucun des moyens d'expression.

Jean Zay
Assassiné en 1944, Jean Zay ne vit jamais que son souhait de faire de Cannes la capitale du cinéma s'est finalement réalisé. La vraie première édition aura lieu en 1946.  A Orléans, le comité Jean Zay Cannes 1939 propose de faire revivre au grand public la première édition comme elle aurait dû se tenir. Même programmation : des films comme "Le magicien d'Oz" de Victor Fleming ou "Pacific Express" de Cecil B. DeMille faisaient partie de la sélection officielle, des stars étaient invitées, et du coup un bal en habits de l'époque sont au programme. Un jury départagera la trentaine de longs métrages qui auraient dû être en compétition en 1939.

L'alliance de Jean Zay avec Hollywood

Une fête de cinéphiles mais également un événement pour faire revivre cette page de l'Histoire. "Le festival de Cannes 1939 n'a pu avoir lieu que grâce à une alliance entre Jean Zay et Hollywood. C'est cette alliance qui a permis la création du festival face à la Mostra fasciste et face à l'Allemagne nazie" explique Antoine de Baeque, historien du cinéma et président de "Cannes 1939", qui espère aussi que le milieu du cinéma français et international va se mobiliser pour la version 2019, un événement qui se veut joyeux et festif, comme aurait dû l'être la "vraie" édition.