Gérardmer 2015 : hommage à Robert Rodriguez le pape du thriller latino

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/01/2015 à 19H06, publié le 30/01/2015 à 18H12
Gérardmer rend hommage au réalisateur Robert Rodriguez 

Gérardmer rend hommage au réalisateur Robert Rodriguez 

© EFE/MAXPPP

La 22e édition du Festival International du Film Fantastique de Gérardmer a débuté mercredi 28 janvier 2015, et se poursuit jusqu'à dimanche 1er février. Une programmation suivie par la rédaction de France 3 Nancy qui a rencontré le réalisateur Robert Rodriguez et le président du jury longs métrages, Christophe Gans.

Une dizaine de films concourent dans la sélection officielle du 22e Festival international du film fantastique de Gérardmer (Vosges) du 28 janvier au 1er février 2015.

Dans cet épisode rencontre avec 
Robert Rodriguez. Réalisateur, scénariste, producteur, chef-opérateur, monteur et musicien, il est le fondateur et président-directeur général d’El Rey Network, chaîne du câble lancée en décembre 2013 à destination du public latino-américain.

Originiaire du Mexique, il tourne tous ses films au Texas avec un budget très restreint et fait parfois jouer son pote Quentin Tarantino. Et finalement ça marche plutôt bien, toutes ses réalisations remportent un franc succès auprès des amateurs d'hémoglobine et de règlements de compte. 


Une série réalisée par Mathieu Morel, Franck Gaillet, Arnaud Salvini et André Abalo 

https://videos.francetv.fr/video/NI_155099@Culture

"El Mariachi", "Desperado", "Sin city" ou encore "Une Nuit en enfer", Robert Rodriguez signe une filmographie originale et détonante dans le cinéma américain, qui inspire les plus jeunes amateurs du genre. Et ça tombe plutôt bien, car ce qu'il aime c'est "enseigner, partager et transmettre pour pouvoir passer le flambeau à toute une génération"

Dans la compétition officielle, découverte de "Goodnight momy", de Severin Fiala & Veronika Franz, l'histoire de deux jumeaux de dix ans qui attendent leur mère dans une maison isolée en pleine campagne. Quand elle revient le visage couvert de bandages, suite à une opération de chirurgie esthétique, plus rien ne semble comme avant.

Interview exclusive de Christophe Gans, Président du jury longs métrages, il revient sur les thématiques fondatrices du cinéma fantastique : " la liberté et la capacité à créer des rêves intenses en quelques secondes, la charge poétique qui sert à l'interprétation du présent". "Un bon film fantastique c'est un film qui vous fait oublier que vous avez mal aux fesses dans votre fauteuil".

La critique du film "The Signal" de William Eubank. Entre thriller et science-fiction, ce film d’anticipation impressionne par son scénario élaboré, ses effets spéciaux étonnants et sa photographie très travaillée. Sa conclusion inattendue en fait d’ores et déjà un film culte.