Suivez une 39e Nuit des Césars très disputée avec Culturebox

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 28/02/2014 à 14H45, publié le 28/02/2014 à 13H11
La sculpture créée par César, trophée du cinéma français

La sculpture créée par César, trophée du cinéma français

© PATRICK KOVARIK/AFP

Un film attendu, "La Vie d'Adèle", Palme d'or du Festival de Cannes, des comédies comme "Les Garçons et Guillaume, à table !", mais aussi un invité surprise, "L'Inconnu du lac", figurent parmi les favoris des Césars 2014. Ils sont décernés ce soir au théâtre du Châtelet, à Paris, à partir de 20h30, et suivis en direct par Culturebox. La soirée est présidée par François Cluzet et Cécile de France.

Avec 10 nominations dont celles du meilleur film, meilleur réalisateur et meilleur acteur, "Les Garçons et Guillaume, à table!", de Guillaume Gallienne, fait mentir les observateurs qui dans le passé dénonçaient l'absence ou la rareté de comédies dans les nomination et encore plus dans les palmarès. Démenti confirmé cette année avec une autre comédie en lice, "Neuf mois ferme" d’Albert Dupontel, qui apparaît dans six catégories.
Ils sont en compétition face à des films plus dramatiques et d’autres révélations, et démontrent que ces 39e Césars, selon Alain Terzian - président de l'Académie des Césars - que "le cinéma français est d'une grande richesse malgré ceux qui disent le contraire (...) Il n'y a pas deux films qui se ressemblent". Et ajoutons, les choix sont rudes.

L’homosexualité s’invite aux Césars
Alors que le mariage pour tous a galvanisé la France entière en 2013, trois films abordant l'homosexualité figurent parmi les favoris. S’ils ne traitent pas frontalement le sujet, il en constitue du moins le cadre.
"La Vie d'Adèle" : la bande-annonce
"La vie d'Adèle", d'Abdellatif Kechiche, et "L'inconnu du lac", d'Alain Guiraudie, recueillent huit nominations chacun, dont celles du meilleur film et du meilleur réalisateur. Kechiche a déjà reçu deux fois le César du meilleur réalisateur et du meilleur film pour "L'Esquive", en 2005, et "La Graine et le mulet", en 2008. Il faut y ajouter "Les Garçons et Guillaume, à table !", de Guillaume Gallienne, qui comme le film de Kechiche traite de la quête de sa propre identité, même si Guillaume fait un coming-out hétérosexuel et Adèle fait le choix inverse.

Dans "L'Inconnu du lac", "le sujet du film n'est pas l'homosexualité, mais le désir et la passion", a aussi relevé son réalisateur Alain Guiraudie. Reste le sujet : un thriller dans un lieu de drague homosexuelle et des scènes de sexes crues à l'instar de "La vie d'Adèle".
La bande-annonce de "L'Inconnu du lac" d'Alain Guiraudie
De sacrés prétendants aux titres
Parmi les autres compétiteurs, figure un récidiviste, Roman Polanski, en lice pour une quatrième statuette de meilleur réalisateur avec "La Vénus à la fourrure" (7 nominations) alors que ses deux acteurs principaux, son épouse Emmanuelle Seigner et Mathieu Amalric, sont nommés dans la catégorie meilleur acteur.
"La Vénus à la fourrure" : la bande-annonce
Il y a aussi "9 mois ferme" d'Albert Dupontel, comédie loufoque mettant aux prises une juge d'instruction coincée et un malfrat récidiviste, nommé 6 fois et qui a su séduire deux millions de spectateurs.

https://videos.francetv.fr/video/NI_138993@Culture

Enfin sont encore en lice "Jimmy P (psychothérapie d'un Indien des plaines)" d'Arnaud Desplechin, avec Mathieu Amalric et l'acteur américain Benicio del Toro, ainsi que "Le passé" d'Asghar Farahdi, pour lequel Bérénice Béjo a obtenu le prix d'interprétation à Cannes en mai.
"JIMMY P : Psychothérapie d'un Indien des Plaines" : la bande-annonce
"Le Passé" : la bande-annonce
Rois et reines
Chez les comédiennes, Léa Seydoux et Sandrine Kiberlain décrocheront peut-être leur premier César de la meilleure actrice. Elles trouveront toutefois sur leur chemin Catherine Deneuve ("Elle s'en va"), Fanny Ardant ("Les beaux jours") et Sara Forestier ("Suzanne"), toutes resplendissantes dans de beaux portraits de femmes.
"Elle s'en va" : la bande-annonce
Chez les hommes, outre Gallienne, Dupontel et Amalric, Michel Bouquet ("Renoir"), Grégory Gadebois ("Mon âme par toi guérie"), Fabrice Luchini ("Alceste à bicyclette ») et le danois Mads Mikkelsen ("Michael Kohlhaas") sont en lice.
"Renoir" : la bande-annonce
Le meilleur espoir féminin devrait logiquement revenir à Adèle Exarchopoulos, LA révélation de l'année dans "La Vie d’Adèle", tandis que la partie semble plus serrée chez les espoirs masculins entre Pierre Deladonchamps ("L'inconnu du lac"), Vincent Macaigne ("La fille du 14 juillet) ou même Paul Hamy ("Suzanne"). Reste une inconnue : Julie Gayet nominée dans la catégorie Meilleure second rôle féminin pour sa prestation dans "Quai d'Orsay" de Bertrand Tavernier sera-t-elle présente après la révélation de sa liaison présidentielle ?
"Quai d'Orsay" : la bande-annonce
Sa nomination  avait beaucoup fait parler car elle sera opposée en plus à la belle-mère de l'ancien président Nicolas Sarkozy, Marisa Borini, nommée pour "Un château en Italie", réalisé par sa fille Valeria Bruni-Tedeschi. 
Selon des professionnels, son absence serait regrettée comme une occasion manquée de réapparaître sur un événement strictement professionnel.
La bande annonce de "Suzanne" de Katell Quillévéré
Vu de l’étranger
Côté films étrangers, ont été retenus "Gravity", du Mexicain Alfonso Cuaron, qui est également dimanche dans la course aux Oscars (suivis en direct sur Culturebox), Woody Allen pour "Blue Jasmine", Quentin Tarantino pour "Django Unchained". A leurs côtés figurent notamment "Alabama Monroe", du Belge Félix Van Groeningen, et "La Grande Bellezza", de l'Italien Paolo Sorrentino, tous deux en lice pour l'Oscar du meilleur film étranger.
"Gravity" : bande-annonce 2 (VO)
Quentin Tarantino, sélectionné pour le meilleur film étranger avec son "Djanco Unchained", remettra un César d'honneur à sa compatriote Scarlett Johansson. Est-ce que la présence du réalisateur et de son producteur Harvey Weinstein au Châtelet prédit un César pour le réalisateur ? Cela ne serait pas étonnant. 
Bande annonce de "Django Unchained" de Quentin Tarantino en vost
Enfin, le britannique Jeremy Irons remettra le César de la meilleure actrice.

Ces 39e Césars s’annoncent des plus serrés, avec de vrais suspenses, les films sélectionnés étant des plus divers et d’un niveau très élevé par rapport aux années précédentes où, souvent, le palmarès était plié d’avance avec un film qui raflait tout. Cette année, le palmarès s’annonce plus ouvert, plusieurs grands films se trouvant en lice. Espérons que la soirée sera au niveau : résultats des courses en direct sur Culturebox.

Piqûre de rappel : les principaux nominés
Voici la liste des oeuvres et artistes nommés dans les principales catégories pour la 39e cérémonie des César
                 
                   Meilleur film :
                   - "9 mois ferme", d'Albert Dupontel
                   - "Les Garçons et Guillaume, à table!", de Guillaume Gallienne
                   - "L'Inconnu du lac", d'Alain Guiraudie
                   - "Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des plaines)", d'Arnaud Desplechin
                   - "Le Passé", d'Asghar Farhadi
                   - "La Vénus à la fourrure", de Roman Polanski
                   - "La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2", d'Abdellatif Kechiche
                 
                   Meilleur réalisateur :
                   - Albert Dupontel, pour "9 mois ferme"
                   - Guillaume Gallienne, pour "Les Garçons et Guillaume, à table!"
                   - Alain Guiraudie, pour "L'Inconnu du lac"
                   - Arnaud Desplechin, pour "Jimmy P. (Psychothérapie d'un Indien des  plaines)"
                   - Asghar Farhadi, pour "Le Passé"
                   - Roman Polanski, pour "La Vénus à la fourrure"
                   - Abdellatif Kechiche, pour "La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2"
                 
                   Meilleure actrice :
                   - Fanny Ardant, dans "Les Beaux jours"
                   - Bérénice Bejo, dans "Le Passé"
                   - Catherine Deneuve, dans "Elle s'en va"
                   - Sara Forestier, dans "Suzanne"
                   - Sandrine Kiberlain, dans "9 mois ferme"
                   - Emmanuelle Seigner, dans "La Vénus à la fourrure"
                   - Léa Seydoux, dans "La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2"
                 
                   Meilleur acteur :
                   - Mathieu Amalric, dans "La Vénus à la fourrure"
                   - Michel Bouquet, dans "Renoir"
                   - Albert Dupontel, dans "9 mois ferme"
                   - Grégory Gadebois, dans "Mon âme par toi guérie"
                   - Guillaume Gallienne, dans "Les Garçons et Guillaume, à table!"
                   - Fabrice Luchini, dans "Alceste à bicyclette"
                   - Mads Mikkelsen, dans "Michael Kohlhaas"
                 
                   Meilleure actrice dans un second rôle :
                   - Marisa Borini, dans "Un Château en Italie"
                   - Françoise Fabian, dans "Les Garçons et Guillaume, à table!"
                   - Julie Gayet, dans "Quai d'Orsay"
                   - Adèle Haenel, dans "Suzanne"
                   - Géraldine Pailhas, dans "Jeune et jolie"
                 
                   Meilleur acteur dans un second rôle :
                  - Niels Arestrup, dans "Quai d'Orsay"
                   - Patrick Chesnais, dans "Les Beaux jours"
                   - Patrick d'Assumçao, dans "L'Inconnu du lac"
                   - François Damiens, dans "Suzanne"
                   - Olivier Gourmet, dans "Grand Central"
                 
                   Meilleur espoir féminin :
                   - Lou de Laâge, dans "Jappeloup"
                   - Pauline Etienne, dans "La Religieuse"
                   - Adèle Exarchopoulos, dans "La Vie d'Adèle chapitres 1 et 2"
                   - Golshifteh Farahani, dans "Syngué Sabour - Pierre de Patience"
                   - Marina Vacht, dans "Jeune et jolie"
                 
                   Meilleur espoir masculin :
                   - Paul Bartel, dans "Les Petits princes"
                   - Pierre Deladonchamps, dans "L'Inconnu du lac"
                   - Paul Hamy, dans "Suzanne"
                   - Vincent Macaigne, dans "La Fille du 14 juillet"
                   - Nemo Schiffman, dans "Elle s'en va"
                 
                   Meilleur film étranger :
                   - "Alabama Monroe", de Félix Van Groeningen
                   - "Blancanieves", de Pablo Berger
                   - "Blue Jasmine", de Woody Allen
                   - "Dead Man Talking", de Patrick Ridremont
                   - "Django Unchained", de Quentin Tarantino
                   - "La Grande bellezza", de Paolo Sorrentino
                   - "Gravity", de Alfonso Cuaron.