Mort de John Gavin, acteur dans "Psychose" et "Spartacus" avant d'être diplomate

Publié le 11/02/2018 à 11H06
John Gavin en 1964 dans la série TV Destry

John Gavin en 1964 dans la série TV Destry

© Wikimedia

L'ancien acteur américain John Gavin, qui joua notamment dans "Psychose" d'Alfred Hitchcock avant de devenir ambassadeur des Etats-Unis au Mexique, est mort en Californie à l'âge de 86 ans, ont rapporté des médias locaux.

Il est décédé à son domicile de Beverly Hills, selon le Los Angeles Times, qui cite Brad Burton Moss, l'agent de sa femme, l'actrice Constance Towers. Cette source n'a pas donné d'explication sur les causes de la mort. Doté d'un physique impressionnant, le brun d'1m93 s'était fait connaître avec le rôle principal dans le film sur la Seconde Guerre mondiale "Le temps d'aimer et le temps de mourir" (1958), dirigé par Douglas Sirk.

L'année suivante, il avait donné la réplique à Lana Turner dans "Mirage de la vie", du même réalisateur, avant de jouer aux côtés d'Anthony Perkins dans "Psychose" (1960) et de Kirk Douglas dans "Spartacus" (1961), de Stanley Kubrick. Bien qu'il eut figuré à l'affiche de plusieurs chefs d'oeuvres, la carrière de celui qui fut pressenti à deux reprises pour incarner James Bond n'a jamais vraiment décollé.
John Gavin avec Janet Leigh dans "Psychose", d'Alfred Hitchkock

John Gavin avec Janet Leigh dans "Psychose", d'Alfred Hitchkock

© INTERFOTO USA/SIPA

Ambassadeur du Mexique

Mais John Gavin, apprécié dans le petit monde d'Hollywood, fut néanmoins élu président du syndicat des acteurs américains en 1971. Et lorsque son ami et ancien acteur Ronald Reagan accéda à la Maison Blanche en 1981, il choisit M. Gavin, parfait hispanophone, pour devenir ambassadeur au Mexique.
Ce qui ne manqua pas de déplaire à Mexico, qui avait déploré de voir un ex-acteur endosser ce costume diplomatique et hautement stratégique.

Les critiques de l'ambassadeur Gavin concernant la corruption du gouvernement mexicain et ses plaintes quant au trafic de drogue venant du Mexique n'aidèrent guère à adoucir les relations. L'ancien acteur finit par démissionner en 1986, après un énième couac diplomatique provoqué par ses commentaires suivant le terrible de tremblement de terre à Mexico, l'année précédente.