Morgan Freeman à Deauville : un grand moment d’émotion

Publié le 09/09/2018 à 15H55
Morgan Freeman a reçu un vibrant hommage lors du 44e festival de Deauville.

Morgan Freeman a reçu un vibrant hommage lors du 44e festival de Deauville.

© Franck Castel / MaxPPP

C’est l’un de ces moments qui font la valeur et la réputation d’un festival. Morgan Freeman a illuminé de sa présence le 44e festival du cinéma américain de Deauville. Un hommage vibrant lui a été rendu par le public et la profession, unanimes.

Reportage : C. Berra / C. Duponchel / J. Perrotte / F. Uguen / X. Gerard
"Quel acteur américain peut s'enorgueillir d'avoir été Nelson Mandela et Malcolm X ?" Dès le début de la cérémonie, le ton est donné. Philippe Rouyer, créateur de la revue Positif et grand spécialiste du cinéma le rappelle (s’il en était besoin) : Morgan Freeman est un immense acteur. Les standing ovations qui ont ponctué la soirée le prouvent. Une soirée qui a débuté par un show, celui de Morgan Freeman lui-même. Quand on lui a demandé s'il aimait Deauville, où il venait pour la deuxième fois, le comédien de 81 ans a répondu : non, avant d’éclater de rire et de déclarer sa flamme à la ville, à ses habitants et même à la journaliste qui l’interviewait.
Morgan Freeman sur le tapis rouge du 44e Festival du cinéma américain de Deauville.

Morgan Freeman sur le tapis rouge du 44e Festival du cinéma américain de Deauville.

© Franck Castel / MaxPPP

Drôle et charmeur, Morgan Freeman peut aussi redevenir sérieux lorsqu’un sujet le touche. L’environnement en est un. En conférence de presse en marge du festival, l’homme aux 134 films a fait part de son inquiétude quant à l’avenir des arbres et des abeilles (il possède des ruches dans sa propriété). Au cours de  sa carrière, l’une des plus prolifiques du cinéma américain (au total ses films ont rapporté 4 milliards de dollars, autant que ceux d’Al Pacino et de Robert De Niro réunis !) l’acteur a incarné des personnalités de tout premier ordre : Malcom X, Nelson Mandela, mais aussi un président et même Dieu !  Un talent au-delà des communautés ou de la couleur de peau comme l’a rappelé Vincent Lindon lors de la cérémonie : "C'est ce qui fait de lui, sans le savoir peut-être, ce gigantesque homme politique qui a fait plus pour la cause que la plupart des candidats qu'il a soutenus."

Un hommage vibrant auquel Morgan Freeman a répondu avec beaucoup d’émotion et en français. Clôturant son intervention par un simple mot : "Merci".