Le festival du cinéma italien d'Annecy reflète le désenchantement de la jeunesse

Par @Culturebox
Mis à jour le 11/10/2013 à 18H56, publié le 11/10/2013 à 18H54
Une scène du film "31 degrés Kelvin" de Giovanni Calvaruso

Une scène du film "31 degrés Kelvin" de Giovanni Calvaruso

© DR / Festival du film d'Annecy

Le 31eme Festival du cinéma italien se déroule jusqu'au 15 octobre à Annecy. L'occasion de découvrir le travail de la nouvelle génération des réalisateurs transalpins. Pour la plupart des drames, à l'image de la société italienne en crise.

Reportage : Marion Feutry - Christian Mathieu - Thao Huynh

https://videos.francetv.fr/video/NI_139073@Culture

Parmi les plus grands réalisateurs italiens, on peut citer : Ettore Scola, Federico Fellini, Bernardo Bertolucci, Lucchino Visconti, Pier Paolo Pasolini. A partir des années 90, le cinéma italien reste dominé par la figure prestigieuse de tous ces anciens mais de nouveaux talents émergent tels que Nanni Moretti et Roberto Begnini, reconnus à l'échelon international.

Les années 2010 voient une nouvelle génération faire son apparition. Le réalisateur Giovanni Calvaruso, présente son premier long métrage "31 degrés Kelvin" à Annecy. Un film qui reflète la morosité d'une Italie en crise qui a perdu toutes racines et toutes valeurs.