Le Fabuleux destin de Jean-Pierre Jeunet exposé à Paris

Par Sophie Granel, Pascale Deschamps @Culturebox
Mis à jour le 24/11/2017 à 13H51, publié le 24/11/2017 à 13H50
Jean-Pierre Jeunet devant les affiches de ses long-métrages les plus marquants.

Jean-Pierre Jeunet devant les affiches de ses long-métrages les plus marquants.

© France 2 / Culturebox

Il est l’auteur de films devenus cultes. De "Delicatessen" à "Amélie Poulain" en passant par "La Cité des enfants perdus", Jean-Pierre Jeunet a su imposer son univers. Un univers étrange et poétique qui a séduit Hollywood. Retour sur la carrière de ce touche-à-tout de génie auquel la Halle Saint Pierre à Paris consacre une exposition qu’il partage avec son complice de toujours Marc Caro.

Reportage : P. Deschamps / C-M. Denis / S. Testor / J. Dumarché / D. Chevalier

https://videos.francetv.fr/video/NI_1128771@Culture


Il est l’un des réalisateurs français qu’Hollywood nous envie. Jean-Pierre Jeunet est un artiste à part. Par son style d’abord, d’un onirisme décomplexé, mais aussi par son parcours, atypique.

La carrière de Jean-Pierre Jeunet en quelques dates :
  • 1974 : rencontre avec l’auteur de bandes-dessinées  Marc Caro au Festival d’Annecy. Les deux artistes partagent ce goût pour l’insolite, le non conforme.  Ensemble ils réaliseront plusieurs films d'animation dans lesquels le dessinateur crééra décors et marionnettes. Le début d’une longue et fructueuse collaboration.
  • 1991 : Delicatessen, premier long-métrage co-réalisé avec Marc Caro. Le film dépasse le million d’entrées et devient un objet de culte pour toute une génération séduite par le côté à la fois unique et déjanté de l’œuvre.
  • 1997 : Après "La Cité des enfants perdus", nouvel OCNI (objet cinématographique non identifié) dans lequel il affirme son style, Jeunet est sollicité par la Fox pour réaliser le quatrième volet de la saga Alien.  Avec plus de 160 millions de dollars (environ 135 millions d’euros) "Alien, la résurrection" est un succès au box-office.
  • 2001 : "Le fabuleux destin d’Amélie Poulain" devient le film en langue française le plus vu au monde. Le film rafle près de 30 récompenses dont quatre Césars en 2002. Le film et l’inoubliable musique de Yann Tiersen entrent au Panthéon des films mythiques.
"Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", film en langue française le plus vu à l'étranger.

"Le fabuleux destin d'Amélie Poulain", film en langue française le plus vu à l'étranger.

© capture d'écran France 2

Au total, Jean-Pierre Jeunet a réalisé sept long-métrages dont la plupart ont marqué le cinéma français voire mondial. Il travaille actuellement sur plusieurs projets. Pour patienter et retrouver son univers très particulier, l’exposition Caro/Jeunet à la Halle Saint Pierre à Paris est un rendez-vous incontournable.