"La Douleur" d'Emmanuel Finkiel primé au Festival de film d'histoire de Pessac

Par @Culturebox
Publié le 27/11/2017 à 09H42
Mélanie Thierry dans "La Douleur" d'Emmanuel Finkiel, primé au festival du film d'Histoire de Pessac

Mélanie Thierry dans "La Douleur" d'Emmanuel Finkiel, primé au festival du film d'Histoire de Pessac

© Les Films du Losange

Le film "La Douleur" d'Emmanuel Finkiel a été primé dimanche au Festival international du film d'histoire à Pessac (Gironde), intitulé cette année "So British!" : il a reçu le prix du jury professionnel.

"La Douleur", une fiction avec Mélanie Thierry et Benoît Magimel qui sera en salles le 24 janvier prochain, s'inspire du recueil de textes éponyme de Marguerite Duras sur la Seconde guerre mondiale, où elle raconte l'attente de son mari, Robert Antelme, déporté en 1944.
 
Pour cette 28e édition du Festival du film d'histoire de Pessac, les étudiants et le public ont préféré "L'Insulte" du Libanais Ziad Doueiri, sur les cicatrices du conflit civil libanais, film qui a reçu à la Mostra de Venise le prix du meilleur acteur pour la prestation de Kamal el-Basha.
La bande annonce de "La Douleur" d'Emmanuel Finkiel

Des films sur le Sri Lanka, la Syrie et l'Indonésie

Par ailleurs, le documentaire "Demons in Paradise" de Jude Ratnam sur son pays le Sri Lanka a reçu le prix du jury professionnel, tandis que "Le Soliloque des muets" de Stéphane Roland sur les victimes du dictateur indonésien Suharto, s'est vu attribuer le Prix Bernard Landier du jury Lycéen. Le prix du public a été décerné à "La Police de Vichy" du réalisateur français David Korn-Brzoza.
 
Dans la catégorie panorama du documentaire, "Hell on Earth" ("L'enfer sur terre", sur la chute de la Syrie et la montée de l'organisation État islamique"), de l'Américain Sebastian Junger et du Britannique Nick Quested, a eu le prix de la ville de Pessac.
La bande annonce de "L'Insulte" de Ziad Doueiri


Une prochaine édition sur l'entre-deux-guerres

Le prix du livre d'histoire du cinéma revient à Luc Béraud pour "Au travail avec Eustache", son ouvrage sur le réalisateur Jean Eustache avec qui il a travaillé.
 
Depuis le 20 novembre, au cinéma Jean-Eustache de Pessac, se sont succédé des films classiques, rares ou inédits, de fiction ou documentaires, mais aussi, comme chaque année, des tables rondes internationales.
 
Pour la prochaine édition de ce festival du film d'Histoire en 2018, c'est le thème de l'entre-deux-guerres qui a été retenu.