Harvey Weinstein exclu "à vie" du très puissant syndicat des producteurs d'Hollywood

Par @Culturebox
Mis à jour le 31/10/2017 à 16H18, publié le 31/10/2017 à 10H40
L'ancien producteur Harvey Weinstein, ici en 2016.

L'ancien producteur Harvey Weinstein, ici en 2016.

© Richard Shotwell/AP/SIPA

C'est un nouveau limogeage, attendu mais de taille, celui du puissant syndicat des producteurs d'Hollywood (PGA). Ce dernier a officialisé le 30 octobre l'exclusion à vie du magnat déchu du cinéma Harvey Weinstein, affirmant que le harcèlement sexuel ne serait plus toléré dans ses rangs.

Exclusion à vie

"Vu le comportement de M. Weinstein largement décrit - avec de nouveaux articles qui émergent encore maintenant - le conseil d'administration national du syndicat des producteurs a voté à l'unanimité pour proclamer une exclusion à vie de M. Weinstein", écrit le PGA dans un communiqué. 

"Toutes les allégations de relations sexuelles non consenties sont catégoriquement niées par M. Weinstein", a réagi un porte-parole de l'ancien dirigeant de Miramax dans un communiqué. "M. Weinstein a commencé à recevoir un soutien psychologique, il a entendu ce qui se dit dans son entourage, et il suit une autre voie. M. Weinstein espère, si il fait assez de progrès, qu'une seconde chance lui sera offerte", poursuit ce communiqué. 

L'ancien producteur a aussi été renvoyé de son poste de coprésident de la Weinstein Company, fondée avec son frère, et a également été limogé du conseil d'administration.

De nouvelles accusations qui remontent aux années 1970

Plus de 80 femmes, y compris des stars comme Gwyneth Paltrow ou Angelina Jolie, ont publiquement accusé le puissant producteur devenu paria, de harcèlement sexuel ou viol depuis la parution d'enquêtes du New York Times et du New Yorker il y a près d'un mois. Harvey Weinstein nie toute relation sexuelle non consensuelle.

Le 30 octobre, de nouvelles accusatrices ont décrit dans le New York Times des faits qui remonteraient aux années 1970, quand Harvey Weinstein n'était encore qu'un producteur de concerts de rock. Il avait déjà été exclu de l'Académie des arts et sciences du cinéma. Parmi les plus récentes accusations, Hope Exiner d'Amore affirme que Harvey Weinstein l'a violée dans une chambre d'hôtel dans les années 70 et Cynthia Burr qu'il l'a forcée à lui faire une fellation dans un couloir.

Plusieurs enquêtes en cours, y compris par Scotland Yard

La semaine dernière, l'actrice Dominique Huett a déposé une plainte contre le producteur affirmant qu'en 2010, il l'avait forcée à subir une relation sexuelle orale. Le 28 octobre, dans le New Yorker, l'actrice Annabella Sciorra - nommée aux Emmys Awards pour la série culte "Les Sopranos" - a accusé Harvey Weinstein d'être entré de force dans son appartement et de l'avoir violée dans les années 90. 

Les polices de New York et Los Angeles ont confirmé mener des enquêtes sur plusieurs allégations contre Harvey Weinstein. Scotland Yard a annoncé le 31 octobre enquêter sur des accusations d'agressions sexuelles formulées par sept femmes à l'encontre d'un homme identifié par les médias britanniques comme étant toujours Weinstein. L'enquête, baptisée "opération Kaguyak", concerne des agressions sexuelles présumées qui se seraient produites sur une période allant du début des années 1980 à 2015. La police britannique évoque au total onze agressions sexuelles - neuf à Londres et deux en dehors des juridictions britanniques.