Festival de Deauville : "Le Transperceneige" film de clôture surprise

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 19/08/2013 à 16H17, publié le 19/08/2013 à 16H12
"Le Transperceneige" de Bong Joon Ho

"Le Transperceneige" de Bong Joon Ho

© Wild Side Films / Le Pacte

C'est le cinéaste sud-coréen Bong Joon Ho ("The Host", "Mother") qui clôturera le Festival du cinéma américain de Deauville, le samedi 7 septembre après l'annonce du palmarès, avec "Le Transperceneige", un film de science-fiction apocalyptique adapté de la bande-dessinée éponyme des Français Jacques Lob (scénariste) et Jean-Marc Rochette (dessin).

"Le Transperceneige" est une bande dessinée publiée dans un premier temps dans feu le magazine "A Suivre" de février 1984 à septembre 2000, le scénariste Benjamin Legrand prenant le relais de Lob en 1999, suite à son décès. Le premier tome de la série, sorti en 1985, remporta le Prix Témoignage Chrétien au Festival d'Angoulème.
"Le Transperceneige" : le 1er trailer
L'histoire prend place après un cataclysme climatique sur Terre : les humains survivants n'ont comme seul refuge qu'un immense train dont la composition est très hiérachisée. En tête se trouvent les aristocrates dans de vastes espaces aménagés, alors qu'en queue sont amassés les plus pauvres dans des conditions indigentes. Entre les deux : des wagons réservés à l'armée et à des potagers pour l'alimentation. Un homme, Proloff, tente de remonter de la queue du convoi vers la tête, à la suite d'événement horribles afin d'en connaître la cause, sans en divulguer la teneur aux voyageurs. 
"Le transperceneige" : la bande-annonce
 A l'origine, Jacques Lob, notamment scénariste de "Délirius" dessiné par Philippe Druillet, avait écrit "Le Transperceneige" pour Alexis, malheureusement décédé prématurément en 1977. Signe que les prévisions d'un bouleversement climatique ne datent pas d'hier et que la problématique écologique était très présente dans les années 70. Quelques planches avaient été dessinées par Alexis, mais c'est Jean-Marc Rochette qui prit le relais et conduisit à terme l'aventure. La mort de Jacques Lob entraîna ensuite l'achèvement du "Transperceneige" sous la houlette de Benjamin Legrand.
"Le Transperceneige", BD de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette

"Le Transperceneige", BD de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette

© Casterman
Aujourd'hui, le réalisateur sud-coréen Bong Joon Ho le met en images pour le grand écran après ses remarquables "The Host", film fantastique à grand monstre, et "Mother", plus intimiste et très sensible. "Le Transperceneige", récit de science-fiction, corresqpond à merveille à ses aptitudes de metteur en scène à la fois spectaculaire et profond. Il est servi par un casting international de haut vol : son acteur fétiche Song Kang-Ho ("The Host"), Chris Evans ("Captain America"), Tilda Swinton ("L'Etrange histoire de Benjamin Button"), John Hurt ("Alien"), Ed Harris ("l'Etoffe des Héros")...

Le film avec les acteurs est précédé d'un prologue sous la forme d'un film d'animation mettant en situation le contexte :
"Le Transperceneige" : le prologue en animation