Droit des femmes et affaire Weinstein au coeur d'une exposition à Cannes

Par O. Morain / O. Theron @Culturebox
Mis à jour le 04/05/2018 à 19H58, publié le 04/05/2018 à 19H04
"La liberté au bout du crayon" une exposition qui rappelle le droit des femmes et la liberté de la presse à Cannes

"La liberté au bout du crayon" une exposition qui rappelle le droit des femmes et la liberté de la presse à Cannes

© France 3 / Culturebox

La journée mondiale de la liberté de la presse (3 mai) se prolonge durant toute la durée du Festival de Cannes. La maison des associations accueille jusqu'au 17 mai une 'exposition itinérante "Au bout du crayon : les droits des femmes". Avec l'affaire Weinstein en toile de fond.

Caricatures, dessins de presse et liberté d’expression, l'exposition "Au bout du crayon, les droits des femmes" a déjà bien voyagé en France. L'occasion à chaque fois pour les organisateurs, de rappeler que les choses ne sont pas encore acquises. Après Cannes, cette exposition ira à Strasbourg au Parlement Européen. 

Reportage : O. Theron / C. Qentin / F. Tisseaux / K. Schmid

https://videos.francetv.fr/video/NI_1230373@Culture

Un devoir de citoyen 

Khalid Guerrad est un dessinateur de presse marocain, il a fait de la prison pour ses opinions. Il expose ce tableau qui illustre le combat des féministes en Iran : des femmes en burqa blanche, visage découvert, qui cherchent à se libérer de l'emprise des Mollahs. "On a un devoir auprès des gens pour dévoiler certains sujets qui restent cachés", explique le dessinateur.
Dessin Khalid Guerrad

Dessin Khalid Guerrad

© France 3 / Culturebox / Capture d'écran

Le crayon pour seule arme

Musulmans, juifs, athées, les combattants de la liberté d'expression n'ont qu'une religion, dénoncer les enfermements et libérer les consciences avec les images. "Le crayon est une arme non violente qui permet aux dessinateurs de s'exprimer et le dessin est le meilleur des langages car même sans savoir lire on comprend toujours un dessin", souligne Alexandre Faure, Président de l'association "Le Crayon"
expo au bout du crayon © France 3 / Culturebox

Une loi pour faire avancer les choses

A côté du Festival de Cannes, l'exposition présente un panneau dédié au scandale Weinstein, aux agressions sexuelles dans le monde du cinéma. Un thème qui a inspiré les dessinateurs."S'il n'y a pas de loi et de mouvement #metoo il n'y a rien qui bouge", ajoute encore le dessinateur Kristian. 
Agression sexuelle dessin © France 3 / Culturebox
L'exposition bilingue Français / Anglais est constituée de 27 kakemonos en tissus de un mètre de large sur deux mètres de haut, portant chacun sur une thématique : droit de vote, droit à l’éducation, droit à l’avortement… Elle est accompagnée d'un diaporama en boucle qui présente un dessin de l'ensemble des 271 caricaturistes participants.