Cannes 2018 : "Dans la terrible jungle", documentaire poignant sur le handicap

Mis à jour le 17/05/2018 à 17H21, publié le 17/05/2018 à 14H49
Présenté à Cannes dans le cadre de la programmation de l'ACID, le film "Dans le terrible jungle" sortira en salles en février 2019

Présenté à Cannes dans le cadre de la programmation de l'ACID, le film "Dans le terrible jungle" sortira en salles en février 2019

© DR / Allociné

Loin des strass et paillettes, le festival de Cannes c'est aussi l'occasion de découvrir des pépites de cinéma grâce à la sélection de l'ACID (cinéma indépendant). A l'image du documentaire "Dans la terrible jungle" réalisé par Ombline Ley et Caroline Capelle. Le film suit avec pudeur le quotidien d'une dizaine d'adolescents atteints d'un handicap. Toute l'équipe était présente à la projection.

C'est un moment plein d'émotion et de simplicité qui a comblé le Festival de Cannes. Présenté dans la sélection très engagée de l’ACID, le documentaire "Dans la terrible jungle" est un coup de poing qui balaie les préjugés sur le handicap.

Atteints de déficience visuelle et autres handicaps, une dizaine d’adolescents de l'institut médico-éducatif de Loos (Nord) sont devenus les héros du film documentaire signé Ombline Ley et Caroline Capelle. "On n'est jamais normal dans la vie, on a toujours un handicap qui se voit ou qui ne se voit pas, il faut juste que la société nous accepte comme ça", lance avec spontanéité Léa.

Reportage: C. Massin / B. Bugnicourt / B. Weill

https://videos.francetv.fr/video/NI_1236545@Culture

L'adolescence à la rencontre du handicap 

Loin de tout pathos, le film d’Ombline Ley et de Caroline Capelle aborde le handicap vécu dans un corps d’adolescent. L’humour et l’amour s’immiscent dans la trame de l’histoire et racontent bien autre chose que les déficiences physiques. Au fur et à mesure des séquences, de vraies questions de jeunes adultes apparaissent : les relations amoureuses, la peur de la solitude et l'avenir qui leur semble bouché.  

S'apprivoiser et se faire confiance

Durant plusieurs mois, les deux réalisatrices ont peu à peu intégré l’Institut Médico Educatif de la Pépinière. La prise de contact s’est faite en douceur, puis en immersion totale. "Ça n’a pas été facile au début, on s’est apprivoisés au fur et à mesure, il a fallu qu’ils nous fassent confiance et petit à petit on est devenus amis et on a fait le film ensemble", se souvient Ombline Ley, l’une des réalisatrices.
Film Dans la Terrible Jungle photo © DR / Allociné

Musique et poésie

A la frontière de la fiction et du documentaire, l'histoire narre des instants de vie à la piscine ou dans le parc. De longs plans fixes silencieux et poétiques tranchent avec des séquences où la musique est présente. Le titre est d'ailleurs une référence directe à la chanson africaine reprise par Henri Salvador, "Le lion est mort ce soir".
Film Dans la Terrible Jungle © DR / Allociné
On l’aura compris "Dans la terrible jungle" est avant tout un film plein de joie et d’énergie. Une fougue portée par tous ces "comédiens" en herbe. Le film vient tout juste de trouver un distributeur, il sera en salles en février 2019.