Cannes 2015 : Woody Allen au top du top avec "L'Homme irrationnel"

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 16/05/2015 à 16H47, publié le 15/05/2015 à 16H31
Joaquin Phoenix et Emma Stone dans "L'Homme irrationnel" de Woody Allen

Joaquin Phoenix et Emma Stone dans "L'Homme irrationnel" de Woody Allen

© Sony Pictures Classics

Quel bonheur de voir ce cinéaste toujours aussi inventif. Que cela s'agisse du scénario, qu'il a écrit, de la réalisation, qu'il assume. Quel talent ! "L'Homme irrationnel" qui fait la montée des marches ce soir, est une perle. De plus, interprété par un formidable Joaquin Phoenix, que Woody dirige pour la première fois, et Emma Stone, vu dans son film de 2014, "Magic in the Moonlight".

La note Culturebox
5 / 5                  ★★★★★

Existentialisme

Tout, dans "L'Homme irrationnel" fonctionne comme une minuterie. Paradoxe pour un titre pareil. Woody Allen nous entraîne à la rencontre d'un personnage improbable de bout en bout. C'est autour de lui qu'il créé les surprises, c'est lui qui nous surprend. C'est tellement rare, que l'on jubile de scène en scène plus on en apprend sur lui. Prof de Philo au petit ventre très révélateur d'un buveur de Whisky, tombeur partout où il passe, hanté par sa problématique existentielle, il va passer à l'acte !

"L'Homme irrationnel" : la bande-annonce

Et quel acte, me direz-vous. L'on se gardera bien de le dire, sinon vous perdriez une part du spectacle. La surprise est une grande composante du cinéma. Sauvegardons-la. Mais sachez que Joaquin Phoenix est formidable dans son rôle obsessionnel qui va le conduire à une perte potentielle. Emma Stone, pleine de charme, ne l'est pas moins, sous le charme. Et son insistance auprès de son prof de Philo est en soit un film dans le film. La suite en sera déduite, avec une conclusion, inattendue, noire et joviale, qui en dit long sur le bonhomme…

Comédie noire

Il est vrai qu'il est difficile de gloser sur "L'Homme irrationnel" sans en dévoiler les ressorts. Mais retenons-nous. Toujours est-il que ce prof, droit dans ses bottes et des convictions fortes, va passer à l'acte avec une minutie toute professorale. Ce qui ne l'empêchera pas d'être dévoilé par ses deux maîtresses qui auront compris son petit jeu. Un "jeu" venu par hasard, lors d'une conversation perçue au restaurant, qui va le transformer en lui donnant un but dans sa vie et le sortir de sa neurasthénie. Pour l'emmener ailleurs.

Emma Stone et Joaquin Phoenix dans "L'Homme irrationnel" de Xoody Allen

Emma Stone et Joaquin Phoenix dans "L'Homme irrationnel" de Xoody Allen

© Sony Pictures Classics

"L'Homme irrationnel" s'avère un grand Woody Allen, dans ce qu'il sait faire de mieux : la comédie noire. Le récit est continuellement relancé, le rythme soutenu, sur une durée convenable, les acteurs au taquet, et le peu de musique est ad hoc : la classe. Il parait que le cinéaste était dans la salle pour voir la réaction du public. Les rires fusaient et un torrent d'applaudissements a salué le film. Il serait ressorti plein sourire. Nous aussi.

Woody Allen sur la croisette pour parler de son film

Reportage : M.-J. Jouan / V. Bouffartigue / N. Niewenglowski / J.-P. Bosch / P. Goldmann

https://videos.francetv.fr/video/NI_160433@Culture



L'Homme irrationnel
De Woody Allen (Etats-Unis), avec Joaquin Phoenix, Emma Stone, Jamie Blackley - 1H36  - Sortie : 14 octobre 2015

Synopsis : Professeur de philosophie, Abe Lucas est un homme dévasté sur le plan affectif, qui a perdu toute joie de vivre. Peu après son arrivée dans l'université d'une petite ville, il entame deux liaisons. D'abord, avec Rita Richards, collègue en manque de compagnie qui compte sur lui pour lui faire oublier son mariage désastreux. Ensuite, avec Jill Pollard, sa meilleure étudiante, qui devient aussi sa meilleure amie. C'est alors que le hasard le plus total bouscule leur destin dès lors qu'Abe et Jill surprennent la conversation d'un étranger et s’y intéressent tout particulièrement. Après avoir pris une décision cruciale, Abe est de nouveau à même de jouir pleinement de la vie. Mais ce choix déclenche une série d'événements qui le marqueront, lui, Jill et Rita à tout jamais.