Festival de Cannes : une pluie de stars sur la 69e édition

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/04/2016 à 14H19, publié le 14/04/2016 à 12H56
Julia Roberts sera présente en mai à Cannes

Julia Roberts sera présente en mai à Cannes

© WWD/REX Shutterstock/SIPA

Julia Roberts, George Clooney, Sean Penn, Woody Allen, Charlize Theron, Javier Barde, Kristen Stewart, Ryan Gosling ou Russell Crowe. La Croisette ne manquera pas de stars le mois prochain. Ce jeudi, le Festival a dévoilé sa sélection. Quatre films français y figurent.

Comme chaque année, la grande salle de l'UGC Normandy est pleine à craquer pour ce rituel post-festival : la révélation, sur les Champs Elysées, du programme qui fera vibrer la Croisette un mois plus tard. Mais cette année, avant de parler des stars, il faut laisser un peu de place à des invités surprises : les intermittents, qui occupent symboliquement la scène. "Cannes est aussi une usine à précaire" clame Maxime, l'un des porte-paroles.

Reportage : N. Hayter / S. Gorny / P. Conte / S. Terrine

https://videos.francetv.fr/video/NI_680187@Culture



Le message passé, Thierry Frémaux et Pierre Lescure peuvent présenter leur copie. Elèves studieux, comme d'habitude : "Cette année, nous avons vu 1869 longs-métrages pour une sélection de 49 films" raconte Frémaux. "Il y a 15 ans, c'était 1000". L'explication de cette inflation ? Le développement du numérique. Et pour les courts-métrages, c'est encore bien pire. 5008 candidats pour 10 petites places.

La première de Julia Roberts

Une tendance forte : il y aura des stars, en nombre, cette année à Cannes. Julia Roberts viendra pour la première fois, pour présenter hors compétition "Money Monster" qu'elle a tourné avec George Clooney, sous les ordres de Jodi Foster. Woody Allen, comme on le savait déjà, ouvrira cette 69e édition, avec son "Cafe Society", avec Kristen Stewart, Jesse Eisenber et Steve Carell.

Sean Penn sera en compétition, lui, avec "The Last Face", pour lequel il a rassemblé Charlize Theron et Adèle Exarchopoulos. Jim Jarmusch présentera "Paterson" avec Adam Driver. Quant à Jeff Nichols, qui nous avait charmé avec avec "Mud", il nous offrira "Loving", l'histoire d'un couple confronté au racisme dans les années 50 en Virginie.

La liste des grosses affiches internationales s'enrichira aussi du "Bon gros géant" de Steven Spielberg, hors compétition. Xavier Dolan sera en compétition pour la seconde fois avec "Juste la fin du Monde", un drame familial tourné au Canada, avec des stars françaises, Marion Cotillard, Léa Seydoux et Vincent Cassel.

Quatre films français

Le cinéma français justement sera présent à travers quatre réalisateurs : Bruno Dumont pour "Ma Loute", Alain Guiraudie pour "Rester Vertical", Nicole Garcia pour "Mal de pierres" et Olivier Assayas ("Personal Shopper").

Ajoutez encore les bons ingrédients d'une sélection attendue : les nouveaux Dardenne ("La fille inconnue") et Almodovar ("Julieta"), ainsi que le retour du Roumain Cristian Mungiu ("Baccalauréat") et du Danois Nicolas Winding Refn ("The Neon Demon", "un film d'horreur cannibale chez les top-modells" selon Thierry Frémaux !)… et voilà un Cannes 2016 qui semble doté de solides arguments.

La compétition officielle

- "Toni Erdmann" de Maren Ade
- "Julieta" de Pedro Almodovar
- "American Honey" d'Andrea Arnold
- "La fille inconnue" de Jean-Pierre et Luc Dardenne
- "Personal Shopper" d'Olivier Assayas
- "Juste la fin du monde" de Xavier Dolan
- "Paterson" de Jim Jarmusch
- "Rester vertical" d'Alain Guiraudie
- "Aquarius" de Filho Kleber Mendonça
- "Mal de pierres" de Nicole Garcia
- "I, Daniel Blake" de Ken Loach
- "Ma' Rosa" de Brillante Mendoza
- "Bacalaureat" de Cristian Mungiu
- "Loving" de Jeff Nichols
- "Agassi" (The Handmaiden) de Park Chan-Wook
- "The Last Face" de Sean Penn
- "Sieranevada" de Cristi Puiu
- "Elle" de Paul Verhoeven
- "The Neon Demon" de Nicolas Winding Refn
- "Ma loute" de Bruno Dumont