Cannes 2018 : avec "Blackkklansman" Spike Lee est une 3e fois en compétition

Mis à jour le 11/05/2018 à 13H49, publié le 04/05/2018 à 09H25
Spike Lee (2017)

Spike Lee (2017)

© ANGELA WEISS / AFP

Cinéaste militant de la cause afro-américaine, Spike Lee ("Malcom X") a été par deux fois en compétition officielle, avec "Jungle Fever" en 1991 et "Do the Right Thing" en 1989. Il fit également partie de la section Un certain regard en 2002 avec "Ten Minutes Older : the Trumpet". Il revient avec "Blackkklansman" qui promet d’être un grand moment de ce 71e festival.

Spike Lee est le seul Américain en compétition avec son compatriote Robert David Mitchell (qui présente "Under the Silver Lake"), les studios étasuniens n’étant guère friands du festival cannois, par crainte d’une critique trop assassine qui fragiliserait leurs films.

"Blackkklansman" s’inspire de l’histoire vraie du premier officier de police afro-américain à avoir infiltré le Ku Klux Klan en 1978 pour l’empêcher de contrôler la ville de Colorado Spring.

A défaut de photos et de bande-annonce, regardez ce sujet du Hollywood Reporter News :
"Blackkklandsman" : sujet du Hollywood Reporter News

LA FICHE

Genre : Thriller / Drame
Réalisateur : Spike Lee  
Pays : Etats-Unis
Acteurs : John David Washington, Adam Driver, Laura Harrierm Topher Grace
Durée : 2h08
Sortie : 22 septembre 2018

Synopsis : L’histoire vraie de Ron Stallworth qui fut le premier officier de police afro-américain de Colorado Springs à s’être infiltré dans l’organisation du Ku Klux Klan. Étonnamment, l’inspecteur Stallworth et son partenaire Flip Zimmerman ont infiltré le KKK à son plus haut niveau afin d’empêcher le groupe de prendre le contrôle de la ville.