Cannes 2014 : "P'tit Quinquin" polar rural, nordiste et hilarant de Bruno Dumont

Par @Culturebox
Mis à jour le 18/09/2014 à 15H25, publié le 22/05/2014 à 10H47
P'tit Quinquin

P'tit Quinquin

© DR

C'est inattendu, Bruno Dumont propose un polar burlesque, complètement déjanté dans la campagne qu'il connait bien. "P'tit Quinquin" raconte l'enquête menée par deux gendarmes abrutis lors d'une série de meurtres bizarres commis dans un petit village du littoral boulonnais. Après la version cinéma présentée à Cannes, Arte le diffusera sous la forme d’une série en 4 épisodes les 18 et 20 septembre.

La note Culturebox
4 / 5                  ★★★★☆

"P'tit Quinquin". Film français de Bruno Dumont. Avec Alane Delhaye, Lucy Caron, Bernard Pruvost, Philippe Jorre, Philippe Peuvion, Cindy Louguet. 3h20
 

La bande annonce de "P'tit Quinquin"

Disons le d'entrée : Bruno Dumont est un homme à l'humour ravageur et efficace. Même si le rapprochement dans une même phrase des mots "Bruno Dumont" et "humour" parait à beaucoup frôler l'oxymore, la série télévisée et le film de cinéma "P'tit Quinquin" en apportent la preuve incontestable.
Prenez les décors habituels du cinéaste nordiste, ajoutez-y une série de meurtres épouvantables, saupoudrez d'acteurs non professionnels au physique souvent déroutant. Mélangez bien le tout avec  des dialogues hilarants et des gags réglés au cordeau, ne laissez pas reposer et consommez.

https://videos.francetv.fr/video/NI_148019@Culture

Trois heures vingt
La salle de la Quinzaine des Réalisateurs, qui venait pourtant de passer trois heures vingt face à l'écran en aurait redemandé. Le public cannois a reservé une longue salve d'applaudissements à Bruno Dumont qui a ensuite répondu aux questions. Notamment à propos de
 certains tableaux des maîtres de la peinture flamande dont Dumont rappelle qu'ils l'inspirent toujours autant.

https://videos.francetv.fr/video/NI_148027@Culture

Village nordiste
Les gendarmes sont certes ridicules, mais ils enquêtent sur une série de meurtres horribles avec un sérieux qui n'a d'égale que leur bêtise. Les majorettes, la fanfare, les petits rituels d'un village nordiste servent de toile de fond à une aventure plus grotesque que ridicule. 

De la tendresse
Et l'humour n'empêche pas la tendresse. A ce titre il faut remarquer la performance d'Alane Delhaye, le petit garçon qui interprète avec beaucoup de nuances le rôle titre de P'tit Quinquin. Sorte de Petit-Gibus de douze ans échappé du roman d'un Pergaud nordiste du XXe siècle, il est bouleversant notamment lorsqu'il murmure à l'oreille d'Eve, sa très chaste petite amoureuse, ces simples mots : "mon amour..."

P'tit Quinquin et Eve

P'tit Quinquin et Eve

© DR

Le Brouillard
Au chapitre de l'humour, mention spéciale pour Bernard Pruvost, le commandant de gendarmerie qui, tout en en faisant des tonnes, donne l'impression de ne jamais être dupe. On dirait une espèce de Michel Simon halluciné, blindé de tics et au regard toujours entre deux eaux d'où le surnom de son personnage dans le film : Le Brouillard !

Cinémascope
La série "P'tit Quinquin" sera diffusée sur Arte les 18 et 20 septembre 2014 à 20h55 (deux fois deux épisodes). 

Equipe : M. Nezzari, B. Bugnicourt et M. Dubois

https://videos.francetv.fr/video/NI_152003@Culture

Espérons que la version cinéma sera distribuée, le format cinémascope convient parfaitement aux images de Bruno Dumont qui filme son pays aussi bien qu'il l'aime.