Festival de Cannes : Gilles Jacob n'a pas "été écarté"

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/03/2018 à 11H59, publié le 07/03/2018 à 09H10
Gilles Jacob, festival de Cannes 2014

Gilles Jacob, festival de Cannes 2014

© Valery HACHE / AFP

L'ancien président du Festival de Cannes, Gilles Jacob, 87 ans, qui n'a pas été réélu au conseil d'administration de la manifestation, n'a "nullement été écarté" et continuera "à participer aux travaux sur les grandes orientations", ont affirmé mardi les organisateurs.

"L'assemblée générale du Festival International du Film de Cannes a procédé le 13 février 2018 à l'élection de 16 membres de son conseil d'administration, qui compte 28 membres", indique un communiqué du Festival, détaillant les résultats de ce vote.

"Evincé" 

"Contrairement à ce qui a été écrit dans la presse, les quatre membres n'ayant pas été élus n'ont nullement été écartés du Festival de Cannes : ils restent membres de l'Assemblée générale et à ce titre, continueront à participer aux travaux sur les grandes orientations de l'association", ajoute-t-il. "Ancien Délégué général et Président, Gilles Jacob demeure, comme Pierre Viot, Président d'honneur du Festival et reste membre de l'Assemblée générale. Il est également Président de la Cinéfondation", créée en 1998 pour accompagner de jeunes cinéastes.

Le journal Nice Matin avait indiqué dimanche que Gilles Jacob avait été "évincé" du Festival, reprenant une information de L'Express. L'ex-délégué général puis président du festival avait confirmé à l'AFP n'avoir pas été réélu au Conseil d'administration du festival de cinéma.

Dans la place depuis 1964, président de 2001 à 2014

Né en 1930, Gilles Jacob a couvert son premier festival de Cannes en 1964. Il a rejoint l'équipe en 1976, d'abord comme délégué général adjoint, avant de devenir deux ans plus tard délégué général, responsable de la fameuse sélection des films en compétition, puis d'obtenir la présidence du festival de 2001 à 2014.

Lors des élections du 13 février, "20 membres se sont portés candidats, représentant des fédérations de professionnels du cinéma et des syndicats, ainsi que Gilles Jacob, à titre personnel", précise le Festival dans son communiqué.