Cannes 2018 : le réalisateur norvégien Joachim Trier préside le jury de la Semaine de la critique

Par @Culturebox
Publié le 28/03/2018 à 14H29
Joachim Trier, réalisateur norvégien

Joachim Trier, réalisateur norvégien

© Alexander Larsson Vierth / TT NEWS AGENCY / TT News Agency/AFP

Le réalisateur norvégien Joachim Trier ("Oslo, 31 août") présidera le jury de la Semaine de la Critique à Cannes, ont annoncé mercredi ses organisateurs. Cette 57e édition de la plus ancienne section parallèle du Festival de Cannes (1962) se consacre à la découverte de nouveaux talents. Elle se tiendra du 9 au 17 mai et sa sélection sera annoncée mi-avril.

"Découvrir de l'inattendu"

Outre son remarqué "Oslo, 31 août", une adaptation libre du "Feu follet" d’après le roman de Drieu la Rochelle présenté en 2011 à Un certain regard, Joachim Trier avait été en compétition pour la Palme d'or en 2015 avec "Back Home" ("Plus fort que les bombes"), film sur les dysfonctionnements d'une famille avec Isabelle Huppert, Jesse Eisenberg et Gabriel Byrne.
"Oslo, 31 août" : la bande annonce
Il a aussi signé en 2017 du thriller fantastique "Thelma", sur une jeune fille élevée dans un milieu rigoriste qui se découvrait des pouvoirs occultes.

"C'est un grand honneur d'être invité à diriger ce jury, particulièrement du fait que cette section met en avant des talents jeunes et en devenir", a commenté Joachim Trier, qui dit "espérer découvrir de l'inattendu".

Le président sera entouré dans son jury de quatre personnalités du monde du cinéma: l'actrice, réalisatrice et égérie du cinéma indépendant américain Chloë Sevigny; l'acteur argentin Nahuel Perez Biscayart, César du meilleur espoir masculin cette année pour "120 battements par minute"; le journaliste culturel français Augustin Trapenard, et la directrice du Festival international du film de Vienne Eva Sangiorgi.
"Back Home" : la bande annonce

Une première : un prix pour les acteurs et actrices

Ce jury remettra trois prix dont le Grand Prix Nespresso, qui récompensera l'un des sept longs métrages en compétition. Ce prix a révélé par le passé des cinéastes comme les Mexicains Guillermo del Toro et Alejandro González Iñárritu.

L'an dernier, il avait été remporté par "Makala" du Français Emmanuel Gras, un documentaire lumineux et pudique suivant un travailleur congolais parti vendre du charbon en ville.
"Thelma" : la bande annonce
Ce jury remettra aussi pour la première fois le Prix Fondation Louis Roederer de la révélation à un acteur ou une actrice de l'un des longs métrages en compétition

"Je suis content qu'il y ait l'occasion de récompenser aussi les acteurs cette année. Comme réalisateur, je trouve souvent que les performances des acteurs sont à l'origine d'un bon film", s'est félicité Joachim Trier.

La Semaine de la critique commence le lendemain de l’ouverture du Festival de Cannes qui, lui, se déroule du 8 au 19 mai.