Faire rire, le plus grand plaisir de Francis Veber, le cinéaste perfectionniste

Par @Culturebox
Mis à jour le 03/04/2016 à 13H29, publié le 03/04/2016 à 13H28
Francis Veber, un réalisateur perfectionniste 

Francis Veber, un réalisateur perfectionniste 

© France3/culturebox

Francis Veber, un grand nom du cinéma et du théâtre, est avant tout un professionnel du rire et un cinéaste perfectionniste. Rencontre avec le réalisateur à Londres dont la pièce "L'emmerdeur" est reprise au théâtre.

Dramaturge, dialoguiste, scénariste, Francis Veber est passé à la réalisation avec "Le jouet" en 1976. Et depuis ce tout premier film populaire, il enchaîne les succès. A chaque fois, c'est un triomphe pour l'un des maîtres de la comédie populaire en France. Personne n'a oublié "La chèvre", 'Les compères", "Le fugitif" et surtout pas "Le diner de cons". Pas moins de 10 millions de personnes se sont déplacées pour voir les aventures de François PIgnon, gaffeur invétéré.

Un succès flamboyant pour ce réalisateur modeste et d'une grande humilité. Malgré le succès, Francis Weber reste un gros bosseur et un grand perfectionniste. Issu d'une famille d'auteurs, il a toujours eu un penchant pour l'écriture et les dialogues ciselés. Et puis, surtout, l'amour du rire ne l'a jamais quitté. Adolescent, il s'en est même servi pour se défendre. Aujourd'hui, rien ne lui procure plus de bonheur que d'entendre le public rire à gorge déployée. Le sens du dialogue, la tradition du comique de situation, des personnages récurrents, le choix des comédiens, et des binômes complémentaires qui font mouche (comme Pierre Richard/Gérard Depardieu) sont les recettes de ses célèbres comédies. 

Installé depuis des années sur la côte ouest américaine, Francis Weber s'est rendu à Londres pour l'adaptation de la pièce "L'emmerdeur". The Painkiller, dirigé par Sean Folley, se joue jusqu'au 30 avril au  kenneth Branagh theatre

Reportage : P.Deschamps/D.Dahan/Z.Berkouch 

https://videos.francetv.fr/video/NI_670099@Culture

Et pour ceux qui souhaiterait en apprendre plus sur cet homme d'une grande pudeur, "Que ça reste entre nous" chez Laffont retrace le parcours du réalisateur. Le cinéaste évoque son enfance, pas toujours très gaie, ses débuts de scénariste, ses sources d'inspiration et ses échecs comme ses succès. 

Que ça reste entre nous de Francis Veber 

Que ça reste entre nous de Francis Veber 

© Robert Laffont