Arnaud Desplechin : président de coeur du festival Premiers Plans d'Angers

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/01/2016 à 18H28, publié le 26/01/2016 à 16H49
Laetitia Casta et Arnaud Desplechin président la compétition longs métrages de la 28e édition du festival Premiers Plans d'Angers 

Laetitia Casta et Arnaud Desplechin président la compétition longs métrages de la 28e édition du festival Premiers Plans d'Angers 

© PHOTOPQR/LE COURRIER DE L'OUEST

La 28e édition du festival Premiers Plans d'Angers se poursuit jusqu'au 31 janvier avec des projections, des ateliers et des rencontres avec les cinéastes. Cette année, Laetitia Casta et Arnaud Desplechin président ensemble le festival. Pour le réalisateur qui a été récompensé ici en 1991, Angers résonne comme un doux souvenir de bonheur.

Près de 100 premiers films d'auteurs européens vont rythmer la 28e édition du festival de cinéma Premiers Plans qui s'est ouverte pour 10 jours à Angers et rend hommage cette année aux cinéastes Milos Forman et Alain Cavalier.

Desplechin : rendez-vous avec la douceur angevine 

Président cette année du jury des longs métrages, le réalisateur français Arnaud Desplechin, qui sera notamment épaulé par la comédienne Lætitia Casta, incarne à lui-seul la vocation du festival. Il s'y est révélé doublement en 1991 en présentant son premier moyen-métrage ("La vie des morts") et le scénario de "La Sentinelle".

Interviewé en duplex, le réalisateur se souvient 25 ans après, de ces débuts extrêmement émouvants. "C’est avec le temps que je me suis rendu compte à quel point Angers m’avait inventé et avait été décisif dans ma carrière". A l’époque, le comédien André Dussollier fait la lecture de son scénario "La vie des morts", et  c’est en l’écoutant que le jeune cinéaste s’approprie complètement son histoire et  décide d’écrire la suite de sa carrière.

https://videos.francetv.fr/video/NI_613067@Culture

Films imparfaits, films singuliers

"Premiers Plans reste un festival qui prend chaque année le risque de présenter, dans les meilleures conditions possibles, des jeunes cinéastes inconnus. Forcément, ce sont des films imparfaits mais qui révèlent des choses singulières, non formatées et non inventées par d'autres", a souligné Claude-Eric Poiroux, le délégué général du festival. C’est une manière de découvrir des gens qui ont un style, qui savent dire le réel avec une narration, de l’audace et des innovations", explique encore Arnaud Gourmelen, l’un des programmateurs du festival.

Reportage : E. Aubon / G. Rihet / S. Herel

https://videos.francetv.fr/video/NI_613035@Culture

Hommage à Forman, Cavalier et Lonsdale

Le cinéaste français Alain Cavalier ("L'insoumis", "Thérèse", "Pater", etc...) viendra notamment parler de son oeuvre, en compagnie de plusieurs de ses comédiens (Jean Rochefort, Vincent Lindon).
Alain Cavalier, réalisateur

Alain Cavalier, réalisateur

© Sandrine Jousseaume / Premiers Plans 2016
Ami intime de Milos Forman, le réalisateur et scénariste Jean-Claude Carrière est attendu pour témoigner sur le cinéaste américain d'origine tchèque ("Vol au-dessus d'un nid de coucou", "Hair", "Amadeus", "Larry Flint", etc...).

Le comédien français Michaël Lonsdale est également à l'affiche du festival, et pas seulement sur grand écran. Il se produira sur la scène du théâtre Le Quai, aux côtés du musicien Titi Robin puis dans un montage poétique ("Entre ciel et terre") autour du poète Charles Péguy.
Mickaël Lonsdale, comédien

Mickaël Lonsdale, comédien

© Sandrine Jousseaume / Premiers Plans 2016

Former le jeune public

Une vingtaine d'autres films sont présentés hors-compétition et complètent la programmation pléthorique de l'événement qui propose cette année pas moins de huit hommages et rétrospectives.

Les ateliers découvertes constituent aussi des temps forts de l’événement. Sur un plateau de cinéma, les jeunes amateurs peuvent tourner un film dans les conditions du réel, encadrés par des professionnels.
Les ateliers passeurs d'images

Les ateliers passeurs d'images

© France 3 / Culturebox

"Au départ c’était pour faire découvrir un autre cinéma, mais maintenant on a un vrai souci de rappeler que voir un film en salle c’est autre chose que de voir un film sur son écran d’ordinateur", rappelle à cet égard Emmanuelle Gibault, chargée du jeune public.

Angers en chiffres

Sollicités chaque année un peu plus par la jeune garde du cinéma européen, les organisateurs de Premiers Plans ont reçu cette année 1.700 premières oeuvres. Au final, 80 films (courts et longs) ont été retenus pour alimenter les six sections de la compétition officielle dont l'une dédiée aux films d'écoles. Dans la compétition des longs-métrages français et européens, 14 films sont projetés et présentés par leur réalisateur. L'an passé, le festival Premiers Plans avait enregistré près de 75.000 entrées et attribué le Grand Prix du Jury à "Toto et ses soeurs" du Roumain Alexander Nanau. Le montant total des récompenses s'élève à 170 000 € de prix décernés par les jurys et le public.Fes