Angélique, marquise du Festival du film de Sarlat

Par @Culturebox
Mis à jour le 13/11/2013 à 18H48, publié le 13/11/2013 à 18H08
Nora Arnezeder 

Nora Arnezeder 

© Silvia Zeitlinger / AJOZ FILMS – EUROPACORP - FRANCE 3 CINEMA - MONA FILMS

Véritable icône du cinéma français, immortalisée à l'écran en 1964 par une divine Michèle Mercier, l’Angélique d’Ariel Zeitoun dans sa version 2013 a ouvert la 22e édition du Festival du film de Sarlat. Une avant-première mondiale.

"Angélique" d’Ariel Zeitoun avec Nora Arnezeder, Gérard Lanvin, Tomer Sisley
Durée : 1h53 – Sortie : 18 décembre 2013

 
Synopsis
Le destin incroyable d’Angélique : une jeune fille aussi belle qu’insoumise, qui trouvera dans son amour pour Joffrey de Peyrac la force de combattre l’injustice et la tyrannie dans un siècle en proie aux luttes de pouvoir, aux inégalités et à l’oppression…

Bande-annonce
Michèle Mercier aura tenu un demi-siècle. L’interprète de la sublime "Angélique" est déjà un peu moins éternelle depuis ce 12 novembre. Depuis que le festival du film de Sarlat s'est ouvert en présentant en avant-première l'"Angélique" d’Ariel Zeintoun. Une version 2013 très prometteuse portée par Nora Arnezeder, sublime dans la peau de cette amoureuse moderne. La cité médiévale de Sarlat s'est imposée comme lieu idéal pour la projection en avant-première de ce film en costumes.

Reportage : E. Bersars; S. Delalot; A. Cassar

https://videos.francetv.fr/video/NI_139961@Culture

Nora Arnezeder, nouvelle marquise des anges

La belle de 24 ans, révélée par Faubourg 36, prend le risque de raviver les ardeurs des nostalgiques de Michèle Mercier, bien que son interprétation d'Angélique semble fidèle à l'esprit du roman de cape et d'épée d’Anne et Serge Golon. Une prise de risque de taille, tant Angélique est entrée dans la culture populaire. Seuls les spectateurs valideront ce nouveau remake. Verdict en salles le 18 décembre.

Gérard Lanvin interprète pour sa part le comte Joffrey de Peyrac, incarné à l’époque par Robert Hossein.