"Effets spéciaux : crevez l'écran" : A la Villette, une exposition révèle les secrets des magiciens du cinéma

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox

Mis à jour le 23/11/2017 à 17H31, publié le 23/11/2017 à 17H13
A la Villette, le public s'incruste littéralement dans l'image !

A la Villette, le public s'incruste littéralement dans l'image !

© France 3 / Culturebox

Se mettre dans la peau d’un dragon ou dans celle d’une étrange créature qui imite vos mouvements : il y a de la magie dans l’air en ce moment à la Cité des Sciences à Paris. L'exposition "Effets spéciaux : crevez l’écran", propose aux visiteurs de découvrir l’envers du décor à travers les différentes techniques de trucage utilisées depuis les débuts du 7e art jusqu’à aujourd’hui.

Reportage : I. Dupont / O. Badin / E. Marie / W. Sabas

https://videos.francetv.fr/video/NI_1128099@Culture

 
De la lune éborgnée de Georges Méliès (1902) aux créatures irréelles d’Avatar de James Cameron (2009) il y a un monde. Et pourtant tous les deux ont révolutionné le cinéma en leur temps. Aujourd’hui, les films regorgent d'effets spéciaux dont la Cité des sciences à
Paris dévoile les coulisses jusqu'au 19 août 2018. Dans la première partie de l'exposition "Effets spéciaux, crevez l'écran!", "on chemine à travers les étapes de création d'un film" depuis le développement d'une idée de scénario jusqu'à la sortie en salles, explique Pascal Pinteau, concepteur de trucages. Une deuxième partie propose des ateliers où le visiteur peut s'essayer à différentes techniques et voir de plus près des maquettes, des postiches ou des marionnettes.
 

Il est intéressant de montrer que les effets spéciaux font partie d'un tout, qu'il y en a dans tous les films et que ça nécessite un vrai travail

Pascal Pinteau, concepteur de trucages
 
Quand il est question d' effets spéciaux, le public pense immédiatement aux films de science-fiction, sans se douter que même un film comme "Amour" de Michael Haneke en contient. Parmi les objets emblématiques sont exposés une marionnette d'un Gremlins ou la maquette d'une voiture volante de "Blade Runner" de Ridley Scott". Des ateliers permettent de réaliser soi-même une capture d'image ("motion capture"), de voir comment travaillent des maquilleurs, de faire des acrobaties sur un tapis ou de réaliser des trucages à la manière de Georges Méliès, réalisateur du "Voyage dans la lune" et  précurseur des effets spéciaux au début du 20e siècle.
Une exposition qui vous met la tête à l'envers !

Une exposition qui vous met la tête à l'envers !

© France 3 / Culturebox
A la fin, "on repart avec la bande-annonce de tout ce qu'on a fait", explique Rejane Hamus-Vallée, qui a dirigé le catalogue de l'exposition. Au-delà de l'aspect
ludique et didactique, l'exposition a pour but "de montrer qu'il y a beaucoup de métiers qui ne sont pas connus, qu'il y a du travail, en France comme à l'étranger" pour faire d’un film, un moment de pure magie.