22 cinéastes proposent des idées pour "réinventer l'audiovisuel public"

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/01/2018 à 18H31, publié le 14/01/2018 à 15H42
Claude Lelouch, avril 2017

Claude Lelouch, avril 2017

© VALERIE MACON / AFP

Une vingtaine de cinéastes se disent "mobilisés" pour la réforme de l'audiovisuel public voulue par le gouvernement et souhaitent participer au débat en imaginant "un modèle français idéal", annoncent-ils dans une tribune publiée par le Journal du dimanche.

"L'audiovisuel public ne peut pas réussir moins bien que le cinéma français qui, grâce à son mode de financement et à une régulation attentive, s'est développé et renouvelé", écrivent les signataires, des membres du conseil d'administration de l'ARP (Société civile des auteurs, réalisateurs et producteurs) parmi lesquels Claude Lelouch, Costa-Gavras ou Michel Hazanavicius.

"Osons être utopistes"

"À l'heure où le président de la République affirme sa volonté de réinventer l'audiovisuel public, osons être utopistes", poursuit la tribune, estimant que la France se doit de "posséder un service public audiovisuel d'exception, populaire et exigeant sans être élitiste". Parmi leurs propositions : de la "prise de risque", une "signature forte", des "programmes accessibles à la demande sur tous les supports" ou encore "un écosystème équitable et durable".

Ils estiment aussi que "dans le contexte d'un marché globalisé fortement concurrentiel (...), le service audiovisuel public pour tous doit être financé par tous". Le président a récemment indiqué qu'il souhaitait qu'un projet de loi sur l'audiovisuel public soit présenté avant la fin de l'année.

Listes des 22 ciéastes signataires de la tribune :
Claude Lelouch, Radu Mihaileanu, Dante Desarthe, Éric Lartigau, Pierre Jolivet, Camille de Casabianca, Joël Farges, Jean-Paul Salomé, Évelyne Dress, Jean Marbœuf, Julie Bertuccelli, Patrick Braoudé, Christian Carion, Costa-Gavras, Philippe Le Guay, Michel Hazanavicius, Gérard Krawczyk, Thomas Langmann, Nathalie Marchak, Steve Moreau, Olivier Nakache et Éric Toledano.