Sa ville natale d'Epernay rend hommage à Gabrielle Dorziat, comédienne injustement oubliée

Mis à jour le 03/12/2017 à 19H35, publié le 03/12/2017 à 17H49
Gabrielle Dorziat dans "Falbalas" de Jacques Becker (1945).

Gabrielle Dorziat dans "Falbalas" de Jacques Becker (1945).

© Essor Cinématographique Français / Archives du 7eme Art / Photo12

La comédienne Gabrielle Dorziat (1880-1979) était née à Epernay, dans la Marne. Le théâtre de la ville, baptisé de son nom, possède désormais un buste de la comédienne. Une actualité qui permet de donner un coup de projecteur sur l'un de ces seconds rôles qui ont contribué à la réussite et au caractère du cinéma français avant la Nouvelle Vague.

Tout le monde, autour des années 50, connaissait Gabrielle Dorziat. Si la comédienne née en 1880 avait muiltipié les seconds rôles, elle était reconnue pour la qualité de son jeu. Grande femme aux traits un peu rudes mais à l'élégance altière, elle n'a que rarement joué les amoureuses et n'a connu ses rôles les plus intéressants qu'à partir de la cinquantaine. Il faut dire qu'étant née quinze ans avant le cinéma, elle n'aurait pas eu le temps d'y interpréter les rôles de jeunes filles ! Gabrielle Dorziat n'a en fait vraiment débuté au cinéma (qu'elle trouvait vulgaire) qu'en 1935, à 55 ans. Elle a, auparavant, beaucoup joué au théâtre.

Reportage : France 3 Champagne-Ardenne E. Damoy / P. Cocquempot / V. Brice

https://videos.francetv.fr/video/NI_1135247@Culture

Jean Cocteau avait écrit d'elle : "Madame Gabrielle Dorziat nous donne l'exemple de la comédienne qui arrive à l'aisance par le travail. Ce cheval de course exige un entraînement laborieux. Ce qu'elle trouve - et elle le trouve sans cesse, elle le fixe dans sa forme et dans sa nuance, comme une des boucles irréprochables qui composent sa coiffure..."
Gabrielle Dorziat dans "Madame du Barry" 1954 (à 2:21)
Aujourd'hui, le théâtre qui porte son nom à Epernay depuis 30 ans lui rend de nouveaux hommages : une exposition lui est consacrée en ce mois de décembre 2017 et un buste la représentant y trône désormais. Gabrielle Dorziart avait écrit ses mémoires en 1968. La comédienne, très marquée par sa carrière au théâtre avait choisi le titre "Côté cour côté jardin".
Gabrielle Dorziat : sur une carte postale de sa jeunesse

Gabrielle Dorziat : sur une carte postale de sa jeunesse

© Ville d'Epernay