Tilda Swinton, mère désemparée dans "We need to talk about Kevin" de Lynne Ramsay

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 03/10/2011 à 10H39
Tilda Swinton, mère désemparée dans "We need to talk about Kevin" de Lynne Ramsay

Tilda Swinton, mère désemparée dans "We need to talk about Kevin" de Lynne Ramsay

© Culturebox

Présenté au Festival de Cannes 2011 en compétition officielle, "We need to talk about Kevin" de Lynne Ramsay sort le 5 octobre au cinéma. La comédienne Tilda Swinton y interprète une mère dépassée par une relation entachée de haine avec son fils (Ezra Miller).  

https://videos.francetv.fr/video/NI_114315@Culture

Pour son nouveau film, l'écossaise Lynne Ramsay a adapté le roman éponyme de Lionel Shriver. Quand on lui demande pourquoi elle a voulu faire une telle adaptation autour d'un sujet aussi difficile qu'une relation ratée entre une mère et son fils, la réalisatrice répond : "A mon âge, la possibilité d'avoir un enfant vous traverse l'esprit. Ces questions de la responsabilité, des raisons ayant conduit à avoir un enfant sans vraiment le connaître, ça me connaît". Tilda Swinton l'a bien senti elle aussi. A l'origine, l'actrice écossaise devait juste soutenir la réalisatrice en tant que productrice. Mais en lisant l'adaptation que Lynne Ramsay avait fait du roman, sa sensibilité d'actrice a été réveillée car dit-elle "Lynne Ramsay est très à l'aise dans le malaise : la souffrance est son territoire". Et dans ce registre, l'actrice aussi est à l'aise. Tilda Swinton a souvent incarné des personnages difficiles, ambigus : mère d'une famille bouleversée par une histoire d'inceste dans "The War Zone" (Tim Roth), femme mariée amoureuse du meilleur ami de son fils pour "Amore" (Luca Guadagnino), jeune androgyne dans "Orlando" (Sally Potter), alcoolique perverse dans "Julia" (Erick Zonca), ou chef de clan manipulatrice dans "La Plage" (Danny Boyle), on ne peut pas dire qu'elle soit adepte de la facilité. Elle avoue rechercher non pas les personnages dérangeants mais plutôt des réalisateurs capables d'éveiller sa curiosité. Lynne Ramsay a réussi à le faire, offrant ainsi à Tilda Swinton l'un de ses plus beaux rôles.