Mélanie Thierry emprisonnée par Stéphane Cazes dans "Le sens de nos peines"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/12/2010 à 10H27
Mélanie Thierry emprisonnée par Stéphane Cazes dans "Le sens de nos peines"

Mélanie Thierry emprisonnée par Stéphane Cazes dans "Le sens de nos peines"

© Culturebox

"Le sens de nos peines", le premier long métrage de Stéphane Cazes, est actuellement en tournage à Toulouse. L'histoire d'une détenue, interprétée par Mélanie Thierry, qui s'aperçoit qu'elle est enceinte.

https://videos.francetv.fr/video/NI_480481@Culture

Pourquoi s'intéresser à la problématique des femmes enceintes en prison. Une évidence pour Stéphane Cazes. Tout est parti d'une petite information. Des enfants sont élevés en prison. Dix-huit mois. C'est le temps autorisé par la loi. C'est le temps qu'un enfant peut passer avec sa mère en détention après sa naissance. Chaque année, soixante femmes en France sont incarcérées avec leur bébé. Ils partagent leur quotidien entre la nursery et la cellule. Le réalisateur a eu envie de se plonger dans cet univers et partager cette expérience avec le public. Il s'agit pour lui,de briser les idées reçues sur les détenus et la vie en prison. Et pour cela Stéphane Cazes n'a pas hésité à tourner dans un véritable établissement pénitentiaire. Il a choisit la prison Saint-Michel à Toulouse. Un endroit exceptionnel tant il rend compte selon lui de la vie en détention. Un moment unique et essentiel qui a permit à l'ensemble de l'équipe de ressentir l'émotion qui se dégage d'un tel lieu. La tension aussi. Puis, pour des raisons de conforts, il a préféré tourner les scènes en cellule dans un décor reconstitué dans les studios de France 3. Un confort de travail nécessaire. Les cellules "originales" étant beaucoup trop petites pour contenir les équipes et permettre les mouvements de caméras. Après avoir pris autant de précaution, parions que le film de Stéphane Cazes sera empreint d'authenticité.

- > A voir aussi sur Culturebox
- La photographe Léa Crespi se met à nu dans une ancienne prison de Brest
- Qu'un seul tienne et les autres suivront
- Edouard-Baer-et-Benoit-Magimel-dans-mon-pote