"La cité rose", un autre visage de la banlieue

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/03/2013 à 12H56, publié le 28/03/2013 à 11H45
Extrait de "La cité rose" de Julien Abraham

Extrait de "La cité rose" de Julien Abraham

© Sebastiaan Deerenberg

Le premier film de Julien Abraham "La Cité rose"a été entièrement tourné dans la cité de Pierrefitte avec des acteurs non professionnels pour la plupart. Le film montre l'autre visage de la banlieue.

Julien Abraham a voulu faire un film réaliste. Tourné sur place, en partie dans le département du Val-d'OIse et la Seine Saint-Denis avec des comédiens du cru. C'est un focus sur la banlieue qui a pour but de tordre le cou aux clichés. Le réalisateur livre une fable sur l'enfance dans les quartiers populaires, à mille lieux "des Kaïra" et de "La Haine".  Le film raconte à travers les yeux d'un enfant de 12 ans surnommé Mitraillette et interprété par Azize Diabate, la vie quotidienne de la cité avec ses bons et ses mauvais côtés. Si Mitraillette vit dans les tours HLM à Pierrefitte-Sarcelles (93), il aime sa vie auprès de son amoureuse Océane, sa maman aimante et ses amis complices de son quotidien.

https://videos.francetv.fr/video/NI_144843@Culture



La cité Rose, comédie dramatique française de Julien Abraham
Avec Azize Diabate Abdoulaye, Idrissa Diabaté...
En salle depuis le 27 mars 2013
Durée : 1h35