Jean de Florette et Manon des sources : souvenirs de tournages à Mirabeau

Mis à jour le 18/07/2018 à 19H09, publié le 18/07/2018 à 19H10
Manon des sources et Jean de Florette ont été tournés à Mirabeau, dans le Vaucluse 

Manon des sources et Jean de Florette ont été tournés à Mirabeau, dans le Vaucluse 

© Capture d'image France 3/Culturebox

En 1985, la commune de Mirabeau, dans le Vaucluse, sert de décor aux films cultes de Claude Berri "Jean de Florette" et "Manon des Sources". Un tournage qui a laissé de forts souvenirs dans le village.

Eté 1985. Mirabeau, modeste village du sud Lubéron,  se transforme en studio de cinéma pour adapter sur grand écran les romans de Marcel Pagnol : Jean de Florette et Manon des sources. Les habitants prêtent leur maison, participent aux films en tant que figurants. Une belle aventure cinématographique qui est restée ancrée dans le cœur des villageois.

Reportage : M. Buisson / P. Juvigny / P. Azziza / N. Pagnotta

https://videos.francetv.fr/video/NI_1267721@Culture

Souvenirs de figurants

Régulièrement, Monique, Josette et Jacky regardent ensemble "Manon des Sources". Leurs scènes préférées ? Celles où elles apparaissent. Car ces habitantes de Mirabeau  ont eu la chance de tourner avec Yves Montand, Daniel Auteuil et Emmanuelle Béart. 

C’est un peu furtif car les caméras n’étaient pas toujours sur les figurants mais on nous a connus dans le monde entier.

Monique Allouin

 

Les habitants du village en costume d'époque pour le tournage

Les habitants du village en costume d'époque pour le tournage

© Capture d'image France 3/Culturebox


Un village transformé 

Le tournage du film bouscule les habitudes des habitants. Le village fait un bon de 60 ans en arrière avec un décor des années 1920. Jacky, l’une des figurantes du film, ne reconnaît pas sa maison dont la façade a été recouverte d’un polystyrène.

Ils avaient enlevé toutes les portes, mis un vieux rideau. Et j’ai vécu comme ça pendant tout le tournage.

Jacky Tchobdrenovitch

 

Photo du tournage de Manon des sources 

Photo du tournage de Manon des sources 

© Capture d'image France 3/Culturebox

Pendant deux mois, le village vit au rythme des séquences tournées. Claude Berri ne tolérait aucun bruit qui pouvait rappeler le monde moderne.

On ne faisait plus de bruit, on n’utilisait plus de micro-ondes ! 

Josette.Bollé

Même les cigales devaient se taire.

Claude Berri tapait des mains pour qu’elles arrêtent de chanter.

Jacky Tchobdrenovitch

Après le départ de l’équipe du film, Mirabeau a retrouvé sa tranquillité. Aujourd’hui, il reste les souvenirs des habitants, le café que fréquentait le Papet (Yves Montand) et la fontaine, où l’eau ne coule plus, ça ne s'invente pas...
Le café de la Fontaine toujours là, 33 ans après le tournage.

Le café de la Fontaine toujours là, 33 ans après le tournage.

© Capture d'image France 3/Culturebox