"Difret": un plaidoyer contre les mariages forcés produit par Angelina Jolie

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/07/2015 à 12H00, publié le 09/07/2015 à 11H52
Diffret : le film engagé sur les mariages forcés en Ethiopie en salle le 8 juillet 2015 

Diffret : le film engagé sur les mariages forcés en Ethiopie en salle le 8 juillet 2015 

© Diffret

En salle depuis le 8 juillet, "Difret", produit par Angelina Jolie, est tiré de fait réels. Une avocate défend une jeune fille de 14 ans qui après avoir été enlevée, violée et battue, échappe à son futur époux en le tuant. Cette grande bataille humaine et juridique participera à faire changer la loi dans le pays, sous le joug de traditions ancestrales.

Si l'Ethiopie n'est pas le seul pays au monde à pratiquer les mariages précoces et forcés, il est le plus touché d'Afrique par ce phénomène. Une fille sur cinq est mariée avant l'âge de 15 ans, en moyenne, dans trois grandes régions du pays.  Parce que plus de 15 millions de femmes et de très jeunes filles sont concernés, des associations, comme  W4, luttent pour l'émancipation des femmes, et tentent de faire changer les mentalités. 

L'histoire vraie de Meaza Ashenafi, l'avocate et Hirut Assefa, la jeune fille, a permis de faire bouger les lignes en Ethiopie. Ces deux femmes ont, en effet, été au coeur d'une affaire qui en 1996 a fait scandale dans ce pays, sous le joug de traditions ancestrales. Pour la première fois, une avocate a plaidé la légitime défense qui n’avait jamais été accordée à une femme. Un cas d’autant plus passionnant que le verdict fera changer la loi sur ces enlèvements traditionnels coutumiers dans les campagnes, appelés telefa. Aujourd'hui les viols et kidnapping sont passibles de 15 ans de prison. 
 
Reportage : Nathalie Ether - Antoine Plassier 

https://videos.francetv.fr/video/NI_386809@Culture

Meaza Ashenafi continue son chemin et a fondé "Ethiopian Women Lawyers Association" qui offre une aide juridique aux femmes victimes de violences. Depuis 2011, elle travaille auprès de la Commission économique pour l'Afrique, organisme régional de l'ONU. Elle vient de créer la banque éthiopienne Enat, destinée à accorder en priorité des prêts aux femmes.

Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté écoute des enfants sikhs

Angelina Jolie, ambassadrice de bonne volonté écoute des enfants sikhs

© HCR/K.McKinsey

Une marraine engagée 

Le film, acclamé au Festival de Sundance, a été produit par une femme également très engagée :  Angélina Jolie. L'actrice américaine poursuit son combat en faveur du droits des femmes. L'ambassadrice de bonne volonté auprès du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés croit en cette histoire qui donne de l'espoir pour l'avenir de l'Ethiopie et pour d'autres pays où d'innombrables filles grandissent sans pouvoir faire appel à la loi pour les protéger. "Ce film montre comment le courage d'individus peut éveiller la conscience d'une société" explique Angelina Jolie lors de la cérémonie des Oscars. 

 

Difret - Sortie le 8 juillet 2015 
1h39 mn 
Réalisé par Zeresenay Mehari 
Avec Meron Getnet - Tizia Hagere - Aregewine Assefa