"Amour" : un film sur la fin de vie dans un couple

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/10/2012 à 12H08
Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva

Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva

© TIZIANA FABI / AFP

"Amour", de Michael Haneke, figure sur la liste des "pré-nominés" pour l'Oscar 2013 du meilleur film étranger, tout comme "Intouchables". Preuve qu'un film qui parle de mort et de maladie peut trouver son public, et se retrouver sous les feux de la rampe. Emmanuelle Riva et Jean-Louis Trintignant évoquent le succès du film, et le sujet évoqué, sur le plateau de France 3.

https://videos.francetv.fr/video/NI_133575@Culture

Le 11 octobre dernier les médias, quasi unanimement, évoquaient le sujet des soins palliatifs. Ils faisaient le point, localement ou nationalement, sur la situation dans ce domaine. N'y voyez aucun mystrère ou fait-divers. Il s'agissait tout simplement la journée mondiale dédiée à cette question (au cas où l'on s'interrogerait sur l'utilité de telles manifestations...). On apprenait alors que 42% des personnes en fin de vie n'ont pas besoin de soins curatifs. Elle doivent seulement être accompagnée sur un plan psychologique, et leur douleur doit être atténuée.

Ces dernières années ce besoin a été réellement pris en compte. En 2001 on dénombrait en France 30 services dédiés aux soins palliatifs, en 2010 il y en avait 108. Toutefois, l'hôpital n'est pas toujours la solution. On le voit dans l'interview qui suit et dans le reportage proposé par France 3 : parfois le maintien à domicile est une meilleure solution, si le conjoint se sent assez  fort pour cela. Dans ce domaine, des efforts sont aussi faits, de plus en plus de réseaux de soins palliatifs à domicile voient le jour.