Wolverine : quand le super-héros infiltre notre quotidien !

Par @martelclem
Mis à jour le 23/07/2013 à 20H09, publié le 23/07/2013 à 20H06
La sortie du dernier "Wolverine" a inspiré les street artistes

La sortie du dernier "Wolverine" a inspiré les street artistes

© Poster Boy NYC/CC/Flickr

Le deuxième opus des aventures du plus célèbre des X-Men, “Wolverine, le combat de l’immortel” sort ce mercredi. Si les bandes dessinées à l’origine de ces mutants suscitent l'engouement d'un public d’initiés, ces super-héros intéressent bien au-delà des salles de cinéma.

C’est un héros de comics, ces bandes dessinées américaines. Immortel, mutant et doté de trois griffes rétractables à chaque mains. Mais il passionne bien au dela du landernau d’initiés suivant avidement ses aventures. Les super-héros ont la côte en ce début de XXIe siècle, et la sortie en salle de la seconde aventure en solo du plus célèbre des X-Men, “Wolverine, le combat de l’immortel”, confirme le pouvoir d'attraction de ces mutants. 

Le mutant s'invite dans un clip de rap
 
Ainsi, la sortie de ce blockbuster a inspiré le groupe marseillais IAM. Surprise avant même la sortie du film, leur dernier clip “Marvel” intégre des séquences de la bande-annonce de “Wolverine, le combat de l’immortel”. 

Célébrant l’éditeur de comics à l’origine (entre autres) des X-Men, ce morceau assimile les membres du groupes à des mutants du son. Dans ce clip l’univers asiatique du film se mêle à celui du groupe.  On connaissait la promotion de produit dans les films, cette association inédite entre les producteurs du film et rappeurs inaugure une nouvelle forme de marketing. 


Traces de griffes dans le métro

Le côté très visuel du Wolverine incarné par Hugh Jackman donne aussi des idées aux street artistes. Ainsi, les couloirs du métro new-yorkais ont vu apparaître des oeuvres mettant en scène le super-héros et sa signature caractéristique.
Wolverine a inspiré des street artistes

Wolverine a inspiré des street artistes

© Poster Boy NYC/CC/Flickr

Détournement ou publicité déguisée ? Une installation de ce genre sur des panneaux publicitaires en même temps que la campagne d’affichage “officielle” du blockbuster interroge. Intitulée "Director's Cut", cette installation est l'oeuvre de l'artiste Poster Boy, surnommé le "Matisse du métro".

La science s'en inspire

Dans un tout autre registre, le monde créé par les dessinateurs de Marvel passionne à tel point, que certains veulent le concrétiser. Ainsi, aux Etats-Unis, une équipe de chercheurs s’inspire dans ses recherches de l’adamantium, cet alliage de métal indestructible dont sont recouverts les os de Wolverine.
 
Comme la kryptonite de Superman, l’adamantium est une matière imaginaire dont sont faites les griffes Wolverine, reconnaissables entre mille. Dans la vie réelle, le chercheur Suveen Mathaudhu, de l'université de North Carolina State, affirme s'inspirer de l'univers Marvel pour tenter de créer l'alliage à base d'acier aussi résistant. Et comme dans le comics les recherches de ce scientifique s'inscrivent dans un cadre militaire. Grace à Wolverine la réalité pourrait rejoindre la fiction.