Michael Moore : son projet de documentaire sur Donald Trump chatouille le président

Mis à jour le 31/05/2018 à 16H09, publié le 31/05/2018 à 15H59
Le réalisateur de "Bowling for Columbine" Michael Moore a confié préparer un documentaire compromettant sur Donald Trump

Le réalisateur de "Bowling for Columbine" Michael Moore a confié préparer un documentaire compromettant sur Donald Trump

© Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Connu pour ses documentaires engagés, le réalisateur américain Michael Moore travaillerait sur un nouveau projet. Après la critique de l’administration Bush post 11 septembre, le cinéaste vise maintenant le président actuel des Etats-Unis.

Michael Moore reprend du service. Le réalisateur de "Sicko" a laissé entendre qu'il continuait à travailler sur un documentaire au sujet de Donald Trump.

Oscarisé en 2003 pour son documentaire "Bowling for Columbine", le réalisateur très impliqué politiquement a publié un tweet destiné à Roseanne, la star de télévision récemment déchue pour ses messages racistes et au président des Etats-Unis lui-même. "Je connais Roseanne. Et je connais Trump. Ils sont sur le point de regretter le jour où l'on s'est rencontrés...", a-t-il tweeté mercredi.

Ironie du sort

Le message était accompagné d'un extrait de l'émission de Roseanne Barr datant de 1998. Ce jour-là, elle recevait Donald Trump et... Michael Moore.

La coïncidence peut faire sourire mais c'est ce que dit Donald Trump à l'époque qui devient ironique. Évoquant le premier film du trublion du cinéma américain, "Roger & Me", dénonciation de l'entreprise General Motors et de son patron, Donald Trump avait réagi sur le ton de la plaisanterie. "J'espère que vous ne ferez jamais de documentaire sur moi", glissait-il dans une formule prémonitoire. 

Après Bush, au tour de Trump

Provisoirement appelé "Fahrenheit 11/9", le nouveau projet de Michael Moore fait référence à son film de 2004, "Fahrenheit 9/11", critique de la réponse de l'administration Bush aux évènements du 11 septembre 2001. "Fahrenheit 11/9", lui,  fait référence à la date de l'élection de Donald Trump au deuxième tour des présidentielles américaines, le 9 novembre 2016.

Officiellement présenté au festival de Cannes 2017, le documentaire de Michael Moore avait été délayé par des projets annexes du réalisateur à Broadway. Le cinéaste lutte également pour récupérer les droits du réquisitoire contre Donald Trump, achetés par The Weinstein Company l'an dernier. De légers contretemps qui ne semblent pas arrêter le cinéaste provocateur.