"L'insoumis" en avant-première : le vrai visage de Mélenchon révélé dans le documentaire de Gilles Perret

Par @Culturebox
Publié le 30/11/2017 à 15H13
"L'insoumis" le film de Gilles Perret narre le quotidien de Jean-Luc Mélenchon lors da campagne présidentielle de 2017

"L'insoumis" le film de Gilles Perret narre le quotidien de Jean-Luc Mélenchon lors da campagne présidentielle de 2017

© Droits réservés

"L'insoumis", le dernier film de Gilles Perret plonge dans le quotidien de Jean-Luc Mélenchon durant la campagne pour l'élection présidentielle de 2017. Trois mois aux côtés du candidat de la France insoumise, ses coups de gueule, ses questionnements, ses moments de sérénité, loin de toute caricature, on découvre un nouveau visage de ce personnage charismatique. Le film est en salle le 21 février.

Avec ses hauts, ses bas, sa tendresse, son humour, et sa virulence, Jean-Luc Mélenchon est un vrai personnage de film. Qu'il soit haï ou adulé, il ne laisse personne indifférent. Sa campagne présidentielle de 2017 n'a ressemblé à aucune autre dans le paysage politique contemporain.

C'est durant ces moments intenses de sa vie, et de celle de la France, que Gilles Perret ("La sociale" et "Les jours heureux") l'a accompagné au plus près. Une période propice à la découverte des côtés moins connus d'un homme indissociable de sa pensée politique. Le réalisateur haut-savoyard présente son documentaire en avant-première avant la sortie officielle le 21 février 2018.

Reportage : A. Combes-Savary / C. Mathieu / J. Picca 

https://videos.francetv.fr/video/NI_1133053@Culture

L’hologramme c'est sympa, mais c'est une campagne électorale, c'est pas un jeu quoi !

Jean-Luc Mélenchon dans "L'insoumis"
Coups de gueule et petites phrases, c'est bien le vrai Mélenchon que l'on suit dans le film de Gilles Perret. Le documentariste a passé trois mois dans l'intimité du candidat de la "France insoumise". Trois mois durant lesquels, il envoie balader les hologrammes et tombe le masque. "Jean-Luc Mélenchon c'est quelqu'un qui n'accorde pas sa confiance facilement, mais quand il l'accorde, il l'accorde vraiment. Moi j'ai eu open-bar !", raconte-t-il.

Un portrait intime

A partir du moment où le réalisateur réussi à instaurer ce climat de confiance avec le candidat et son équipe, le pari est gagné. Il peut briser la caricature et percer l'autre Mélenchon. "Il ne s’agit pas de faire une hagiographie ou un film de propagande. J’ai essayé d’être sincère dans ce qu’on a vécu dans la proximité" dit-encore le réalisateur dans une interview à France Bleue
Une journal Mélenchon © DR

Mélenchon, c'est un vrai personnage de cinéma

Cinéaste engagé, Gilles Perret assume sa sympathie pour le candidat de "La France insoumise". Au-delà des opinions politiques c'est aussi l'homme qui l'a séduit. Ce personnage clivant, détesté à droite comme à gauche, est une sacrée bête de scène. "Moi j'aime bien les personnages comme ça dans mes films, capables de mettre de l'émotion, du rire, de la colère... Bref tout ce qui fait que c'est un film qui a sa place au cinéma, et avec lui je n'ai pas été déçu !"
Affiche du film" L'insoumis"

Affiche du film" L'insoumis"

© DR
Tout comme Mélenchon, "L'insoumis" ne remportera certainement pas tous les suffrages. Certains directeurs de cinéma, sans avoir vu le film, ne souhaitent pas le programmer. Qu'importe, "Le bouche à oreille fonctionnera !", assure, confiant, Gilles Perret.