"Human Flow" : Ai Weiwei filme la tragédie universelle des migrants

Par @Culturebox
Mis à jour le 08/02/2018 à 19H28, publié le 08/02/2018 à 18H54
Image tirée de "Human Flow"

Image tirée de "Human Flow"

© Mars Films

"Human Flow" est un film documentaire du réalisateur et plasticien dissident chinois Ai Weiwei avec Boris Cheshirkov et Peter Bouckaert. Il illustre l'immense mouvement migratoire de plus de 65 millions de personnes qui touche la planète. En un an de tournage, l'équipe du film a rencontré tous types de réfugiés. Un regard sans condescendance sur ce flot d'êtres humains ballotés par l'Histoire.

On n'avait plus connu de mouvement de populations aussi important depuis la fin de la seconde guerre mondiale. 65 millions d'hommes, de femmes et d'enfants, jetés sur les routes, sur les mers, plongés quand nous lisons ces lignes dans la détresse et la misère pour des raisons politiques, économiques ou climatiques. Et parfois pour toutes ces raisons mêlées. Pendant toute une année, Ai Weiwei est allé à leur rencontre. Il les a rencontrés dans vingt-trois pays. En Afghanistan, au Bangladesh, en France, en Grèce, en Allemagne, en Irak, en Israël, en Italie, au Kenya, au Mexique ou en Turquie, ce ne sont pas des statistiques qu'il a trouvées. Face à lui, ce sont des êtres humains, avec chacun un passé, une famille, un métier, des espoirs et des histoires à raconter. 

Reportage : Equipe : D.Wolfromm, P.Deschamps, X.Despzerthes,  O.Lecointe, O.Bernholc

https://videos.francetv.fr/video/NI_1181525@Culture

Ai Weiwei le dit, il ne fait pas appel à la pitié mais à la responsabilité. Dans le regard qu'il pose sur ceux qu'il a rencontrés, il y a l'image que reflète un miroir. Le réalisateur chinois a raison : personne ne peut exclure de se retrouver un jour jeté sur les routes. Il n'y a pas si longtemps, l'Europe était parcourue par des files de familles paniquées. On appelait ça l'exode. C'était en 1940. C'était hier.

Human Flow

Film documentaire allemand de Ai Wei Wei
2h20
sortie le 7 février 2018

L'affiche de "Human Flow"

L'affiche de "Human Flow"

© Mars Films