Disney va prendre la main sur une partie de l'empire Rupert Murdoch dont la Fox

Par @Culturebox
Publié le 14/12/2017 à 16H23
Tour du Disneyland Paris

Tour du Disneyland Paris

© JEAN-PIERRE MULLER / AFP

Disney s’apprête à racheter une grande partie des actifs de 21st Century Fox, le groupe de médias fondé par Rupert Murdoch, pour 52,4 milliards de dollars. L’opération va bouleverser le paysage des médias, d'Hollywood à la Silicon Valley.

Cinéma et télévision

L'entreprise a annoncé jeudi qu'elle allait notamment mettre la main sur les studios de cinéma 20Th century Fox et les regrouper avec ses propres studios. Ces deux maisons ont produit récemment le "Crime de l'Orient-Express", "Kingsman: le Cercle d'or", "Logan", "La Planète des Singes" ou encore "Hidden Figures" (Fox), "Pirates des Caraïbes", "La Belle et la Bête", "Cars 3" et "Stars Wars: Les Derniers Jedi" (Disney), dont la sortie est prévue ce vendredi. La plupart de ces films ont été ou devraient être de gros succès en salles à travers le monde.

Dans la télévision, outre ses propres chaînes ABC et le bouquet de chaînes sportives ESPN, Disney détiendra désormais les chaînes FX et National Geographic. Le studio va également se renforcer à l'international en devenant propriétaire des chaînes indiennes Star ainsi que des 39% détenus par la Fox dans l'opérateur de télévision européen Sky, présent au Royaume-Uni, en Irlande, Allemagne, Autriche et Italie.
Bob Iger, PDG de Disney, avec Mickey

Bob Iger, PDG de Disney, avec Mickey

© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Concurrencer Netflix et Amazon

Ces actifs entrent dans la stratégie de Bob Iger, le PDG de Disney (reconduit jusqu’en 2021), de transformer le groupe en un géant des médias et du divertissement. Objectif avoué : concurrencer Netflix, Amazon, Facebook ou encore Apple, dont les poches sont pleines et dont les ambitions ont profondément bouleversé le divertissement aux Etats-Unis. Ainsi Disney prévoit de lancer prochainement son propre service de "streaming" afin de nouer des relations directes avec les consommateurs.