Des salles de cinéma XXL, l'explosion des multiplexes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/01/2014 à 15H54, publié le 13/11/2013 à 14H45
Vue exterieure d'un complexe qui regroupe plus d'une vingtaine de salles à Bercy, Paris

Vue exterieure d'un complexe qui regroupe plus d'une vingtaine de salles à Bercy, Paris

© AFP /PIERRE-FRANCK COLOMBIER

Les multiplexes sont de plus en plus nombreux en France. On en compte près de 200. C'est dans la banlieue de Lille, à Lomme que se trouve l'un des plus grands au monde avec 23 salles. Des immenses complexes cinématographiques qui représentent à eux-seuls 60 % des entrées en salle aujourd'hui. Choix et confort garantis.

En France, le terme multiplexe n'a pas de définition juridique. Cependant le rapport Delon (2000) le conçoit comme un complexe cinématographique d’au moins 8 salles disposant d’une capacité d’accueil minimale de 1000 à 1500 fauteuils.
En tête en termes de chiffre d'affaires, figurent les mastodontes Gaumont-Pathé et UGC qui sont suivis par CGR (circuit Georges Raymond) dirigé par Jocelyn Bouyssy. Présent dans 35 villes (excepté Paris), le groupe dirige plus de salles (434) qu'UGC, le numéro deux du secteur, et tient 10 % du marché.

Reportage : C. De la Baume; B. Six; B. Bonnarme; D. Masse; A. Gidon

https://videos.francetv.fr/video/NI_139955@Culture

L'essor des nouveaux multiplexes 
"Même si on assiste à un fléchissement de la fréquentation depuis le premier semestre 2013, le cinéma reste un métier d'offre", rappelle Marc-Olivier Sebbag, délégué général de la Fédération nationale des cinémas français dans un article du Monde intitulé "l'essor des nouveaux multiplexes de cinéma en France".  On y apprend notamment qu'on assiste à une explosion du nombre de projets d'ouverture de multiplexes, avec un nombre croissant de salles.  
Le gigantisme de ces complexes peut-il se rapprocher de ce qui se fait outre-Atlantique. En Amérique du Nord, les mégaplexe sont des cinémas de plus de 16 salles dont les installations commencent à avoir les dimensions d'un stade !

Réinventer le cinéma 
Le premier cinéma d'Europacorp, la société de Luc Besson, compte 12 salles pour 2 500 places, dans le nouveau centre commercial Aéroville, de Tremblay-en-France en Seine-Saint-Denis. Un complexe atypique qui réinvente la façon d'aller au cinéma. Entre les salles standards avec fauteuils numérotés où on réserve sa position assise ou allongée dans la salle; et la classe "first" où le spectateur peut commander toasts et champagne depuis son fauteuil inclinable avec repose-pieds, version business class dans les avions. C'est une révolution qui se prépare. 
L’objectif avoué est de conduire le public à passer encore davantage de temps au sein du cinéma, avant et après le film. Les spectateurs optant pour des places "VIP"  pourront accéder à un salon privatif, et déguster saumon, caviar et pâtisseries servies par les traiteurs Petrossian et Pierre Hermé. 

Cinéma EuropaCorp, "First class", Tremblay-en-France

Cinéma EuropaCorp, "First class", Tremblay-en-France

© AFP/ERIC PIERMONT