Décès du producteur Raymond Danon, associé d'Alain Delon

Par Culturebox (avec AFP) @Culturebox
Mis à jour le 10/10/2018 à 15H15, publié le 10/10/2018 à 14H55
Le producteur Raymond Danon et Alain Delon en février 2012.

Le producteur Raymond Danon et Alain Delon en février 2012.

© Benaroch / SIPA

Le producteur de cinéma Raymond Danon, associé à de nombreux grands succès du 7e art depuis les années 60, est décédé mercredi matin à l'âge de 87 ans, à Paris. C'est Alain Delon, avec qui il a longtemps travaillé, qui a annoncé la nouvelle à l'AFP. "Je veux lui rendre hommage. Je suis très triste", a confié l'acteur.

Alain Delon se dit "très triste"

"Le grand producteur de cinéma Raymond Danon est mort ce matin. Il était le père de ma filleule, l'actrice Géraldine Danon qui vient de me prévenir. Il était mon ami, mon intime, mon associé. J'ai fait avec lui une quinzaine de films. Je veux lui rendre hommage. Je suis très triste", a confié Alain Delon.

"Nous sommes devenus coproducteurs de nombreux films dont "Les Granges Brûlées", "La Veuve Couderc", "Flic Story"... Il m'a appris à faire de bons films et m'a appris mon métier de producteur. Raymond Danon était un passionné de cinéma et un homme intègre", a ajouté l'acteur. 

La bande annonce du film "La veuve Couderc" de Pierre Granier-Deferre avec Alain Delon et Simone Signoret

Raymond Denon a produit notamment "Le chat" et "La veuve Couderc"

Né en 1930, Raymond Danon a produit ses premiers films dans les années 60, et a accompagné des grands réalisateurs français dont Jean Girault, Julien Duvivier, José Giovanni, Alain Jessua, Denys de la Patellière, Edouard Molinaro, Jean-Paul Rappeneau, Jean-Pierre Mocky et aussi Claude Sautet pour "Les Choses de la vie", "Max et les ferrailleurs", "Vincent, François, Paul et les autres"...

Pour Pierre Granier-Deferre, Raymond Danon a produit "Le Chat" et "La Veuve Couderc". Egalement à son actif, "L'Horloger de Saint-Paul" et "Le Juge et l'assassin" de Bertrand Tavernier, et "Monsieur Klein" de Joseph Losey avec Alain Delon en tête d'affiche.

Raymond Danon, qui a présidé les mythiques studios de Boulogne, a également dirigé UniFrance, l'organisme de promotion des films français à l'étranger.