Décès du cinéaste et intellectuel français Chris Marker

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 30/07/2012 à 12H37
Chris Marker est décédé à l'âge de 91 ans.

Chris Marker est décédé à l'âge de 91 ans.

© The Kobal Collection

Le cinéaste et intellectuel français Chris Marker est décédé dimanche à Paris à l'âge de 91 ans, a-t-on appris lundi auprès de son entourage.

Réalisateur de courts et longs métrages ainsi que de documentaires, Chris Marker est notamment l'auteur de "La jetée" (1962), film réalisé uniquement à partir de photographies en noir et blanc, qui a inspiré plus tard Terry Gilliam pour son "Armée des douzes singes", et de "Le fond de l'air est rouge" (1977), un film de quatre heures pendant lesquelles il analyse le tournant qu'a pris le XXe siècle dans les années 1960.

Il est aussi le co-réalisateur de "Joli Mai" (1963) un documentaire illustré par la voix d'Yves Montand, qui décrit Paris après les accords d'Evian. Il a collaboré avec Alain Resnais, Costa Gavras et Akira Kurosawa.

L'annonce a été faite sur Twitter par Jean Michel Frodon, critique cinéma et Gilles Jacob, président du festival de Cannes qui a écrit : "Esprit curieux,cinéaste infatigable, poète amoureux des chats, vidéaste, personnage secret,immense talent, sommes orphelins de Chris Marker", a écrit le président du festival de Cannes sur le réseau social.

Extrait de "La Jetée", film expérimental de science-fiction par Chris Marker (1962) :

De son vrai nom Christian François Bouche-Villeneuve, Chris Marker était "l'auteur d'une cinquantaine de films documentaires qui ont profondément marqué et influencé le cinéma mondial", rappelle de son côté la Cinémathèque Française dans un communiqué.

Les hommages
La Cinémathèque rend hommage à un cinéaste au "ton inédit", qui a créé "un style et une manière inconnue de regarder le monde et d'en rendre compte, un art du montage poétique".

"Son oeuvre a suivi et épousé la deuxième moitié du XXe siècle en se tenant à la bonne distance des événements historiques qui ont bousculé le monde: Cuba, le communisme soviétique et chinois, la guerre du Vietnam, Mai 68 en France, le Chili, les luttes ouvrières, les combats pour l'émancipation et l'indépendance", ajoutent Serge Toubiana et Costa Gavras.

Le président du festival de Cannes Gilles Jacob a rendu hommage à cet "esprit curieux, cinéaste infatigable, poète amoureux des chats, vidéaste, personnage secret, immense talent", dans un tweet où il ajoute: "sommes orphelins de Chris Marker".

"Il était un artiste génial, poète et visionnaire, inventif et tellement bouleversant", réagit Véronique Cayla, présidente d'Arte. Pour le critique de cinéma Jean-Michel Frodon, Chris Marker était "quelqu'un d'immensément important pour tous les gens qui tentent de réfléchir au cinéma et à l'image, ainsi qu'au monde contemporain". Il évoque avec émotion un "explorateur dans tous les sens du terme, à la conscience politique et à l'engagement très forts".

François Hollande a rendu hommage à un "réalisateur atypique" dont l'oeuvre est "profondément originale". "Ce réalisateur atypique aura profondément marqué le cinéma et renouvelé l'art du documentaire", ajoute-t-il. Le chef de l'Etat affirme que le court-métrage de Chris Marker "La Jetée", "réalisée à partir de photographies, restera dans l'histoire comme une oeuvre profondément originale renouvelant l'écriture cinématographique".