Une "Bécassine !" ingénue et ingénieuse filmée par Bruno Podalydès

Mis à jour le 18/06/2018 à 17H44, publié le 18/06/2018 à 10H50
Emeline Bayart dans "Bécassine !" de Bruno Podalydès

Emeline Bayart dans "Bécassine !" de Bruno Podalydès

© Anne-Françoise Brillot

C’est seulement la deuxième adaptation avec acteurs de la célèbre bande dessinée "Bécassine" apparue en 1905, après celle de 1939, et un dessin animé en 2001 ("Bécassine, le trésor viking"). Bruno Podalydès ("Adieu Berthe", "Bancs publics") s’empare du personnage en la débarrassant de sa niaiserie coutumière. Mais les "Bretons bretonnants" dénoncent toujours "une caricature".

La note Culturebox

3
3/5

Message social ?

Un mouvement indépendantiste breton, "Dispac'h" ("Révolution" en breton), a appelé au boycott du film, comme ce fut le cas pour celui de Pierre Caron avec Paulette Dubosc, en 1939. C'était déjà le cas dès le succès de la bande dessinée à la Belle Epoque. Une vindicte étonnante aujourd’hui, au regard du film de Podalydès qui, s’il est fidèle à la candide naïveté de Bécassine, la pourvoit de sincérité, d’imagination et d’ingéniosité, ses inventions allant jusqu’à sauver de la ruine la marquise qui l’emploie.
"Bécassine !" : la bande annonce
Elevée dans une ferme bretonne, Bécassine (Emeline Bayart) part à Paris pour devenir bonne. Sur le chemin elle croise la Marquise de Grand Air (Karin Viard) qui lui propose de l’employer pour s’occuper de sa fille adoptive, Loulotte (Maya Compagnie). La jeune bretonne tombe sous le charme de l’enfant avec laquelle elle entretient une relation privilégiée, jusqu’à ce que débarque un marionnettiste charmeur (Bruno Podalydès) qui va escroquer la marquise… Il y a bien un message social en abîme dans ce "Bécassine !" qui pointe une aristocrate bernée par un escroc. Or c'est bien cette prétendue "Bécasse" qui va l’extirper de ce mauvais pas, grâce à son inventivité.

Reportage : E. Cornet / F. Blévis / S. karwin

https://videos.francetv.fr/video/NI_1253453@Culture

Tirer le sujet vers le haut

Comédie familiale, "Bécassine !" ne cherche qu’à distraire, et le fait avec soin, sachant que le sujet est épineux en Bretagne. Ce qui n’a pas empêché le film d’être mis à l’anathème par certains. Réflexe ? On pourrait le croire, tant le film de Bruno Podalydès ne se prête pas à des attaques régionalistes, en jouant de la légèreté, un ton bon enfant, voire poétique. Emeline Bayart (fidèle de Podalydès) traduit toute la candeur de l’héroïne, Karin Viard est hautaine à souhait, Denis Podalydès, impeccable, invité comme toujours dans les films de son frère Bruno. Les séquences oniriques insufflent une poésie qui tire le sujet vers le haut.
Emeline Bayart, Isabelle Candelier, Jean-Noël Brouté, Josiane Balasko, Philippe Uchan - Bécassine !" (Bruno Podalydès)

Emeline Bayart, Isabelle Candelier, Jean-Noël Brouté, Josiane Balasko, Philippe Uchan - Bécassine !" (Bruno Podalydès)

© Anne
L’entrée en matière sur la petite enfance de Bécassine n’était pas nécessaire et rallonge inutilement le film. Mais une fois la petite bonne lancé sur les routes, on est pris. Les personnages sont bien croqués, l’intrigue s’installe et l’atmosphère est solaire. Podalydès est fidèle à ses sujets issus de la culture populaire, comme "Le Mystère de la chambre jaune" et "Le Parfum de la dame en noir". Même s’il ne brille pas par sa mise en scène, sauf lors d’instants privilégiés (le vol des ballons, le parapluie aérien, les rêves de Bécassine…), le charme opère. Un joli film pour tous, charmant.
"Becassine !" : l'affiche

"Becassine !" : l'affiche

© UGC Distribution

LA FICHE

Genre : Comédie 
Réalisateur : Bruno Podalydès 
Pays : France
Acteurs : Emeline Bayart, Karin Viard, Denis Podalydès, Michel Vuillermoz, Bruno Podalydès, Josianne Balasko, Isabelle Candelier, Philippe Uchan
Durée : 1h42
Sortie : 20 juin 2018

Synopsis : Bécassine naît dans une modeste ferme bretonne, un jour où des bécasses survolent le village. Devenue adulte, sa naïveté d’enfant reste intacte. Elle rêve de rejoindre Paris mais sa rencontre avec Loulotte, petit bébé adopté par la marquise de Grand-Air va bouleverser sa vie. Elle en devient la nourrice et une grande complicité s’installe entre elles. Un souffle joyeux règne dans le château. Mais pour combien de temps ? Les dettes s’accumulent et l’arrivée d’un marionnettiste grec peu fiable ne va rien arranger. Mais c’est sans compter sur Bécassine qui va prouver une nouvelle fois qu’elle est la femme de la situation.