Un "Extraordinaire voyage du fakir" malicieux et joyeux

Par @Culturebox
Mis à jour le 27/05/2018 à 16H27, publié le 27/05/2018 à 10H58
Dhanush et Erin Moriarty dans "L'extraordinaire voyage du fakir"

Dhanush et Erin Moriarty dans "L'extraordinaire voyage du fakir"

© Sony Pictures Releasing France

Ken Scott signe une adaptation plutôt réussie du best-seller de Romain Puértolas. S’il n’évite pas les clichés, son film-conte profite d’un solide casting international.

La note Culturebox

3
3/5
En 2013, Romain Puértolas avait réussi un carton d’édition avec son roman "L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikéa" (Le Dilettante). C’est le réalisateur québécois Ken Scott ("Starbuck") qui s’est chargé de l’adapter sur grand écran. Une mission délicate dont il se sort très honorablement, parvenant à garder la magie et le burlesque de cette grande aventure, et à maintenir habilement le curseur entre la comédie et la dimension sociale.

L'avis de Pascale Deschamps

https://videos.francetv.fr/video/NI_1241439@Culture


Scott s'appuie sur un joli casting international : Dhanush, l’une des stars du cinéma tamoul. Les Français Bérénice Bejo et Gérard Jugnot, l’Américaine Erin Moriarty, ou encore l’Américano-Somalien Barkhad Abdi. Un assemblage qui atteint parfois ses limites, Gérard Jugnot, par exemple, en fait vraiment beaucoup dans la caricature du chauffeur de taxi parisien.
Gérard Jugnot dans "L'extraordinaire voyage du fakir" © Sony Pictures Releasing France
Alors oui, le film n’évite pas les clichés, il s’en repaît même. New Delhi, Rome ou Paris offrent leurs visages de cartes postales. Et il serait vain de recenser les invraisemblances… mais tout ceci n’a aucune importance. Cet "extraordinaire voyage" est avant tout un joli conte, drôle et poétique, qui s’aventure sur des terrains dramatiques avec bienveillance et légèreté : les réfugiés, l’extrême pauvreté, les préjugés…

L’histoire est menée tambour battant entre trois continents. Dans ce voyage à tiroirs (d’armoire Ikéa), l’optimisme ne quitte jamais Ajatashatru, sympathique arnaqueur au grand cœur. Un moment de cinéma bon esprit, vitaminé et réjouissant.
Bérénice Bejo et Dhanush dans "L'extraordinaire voayge du fakir" © Sony Pictures Releasing France

LA FICHE

Genre : Comédie 
Réalisateur : Ken Scott 
Pays : France - Belgique - Inde
Acteurs : Dhanush, Bérénice Bejo, Barkhad Abdi et Gérard Jugnot
Durée : 1h32
Sortie : 30 mai 2018

Synopsis : Aja, un jeune arnaqueur de Mumbai entame, à la mort de sa mère, un extraordinaire voyage sur les traces du père qu’il n’a jamais connu. Il rencontre l’amour à Paris dans un magasin de meubles suédois, le danger en compagnie de migrants somaliens en Angleterre, la célébrité sur une piste de danse à Rome, l’aventure dans une montgolfière au-dessus de la Méditerranée, et comprend finalement ce qu’est la vraie richesse et qui il souhaite devenir.

L'affiche de "Le voyage du fakir"

L'affiche de "Le voyage du fakir"

© Sony Pictures Releasing France